Citoyens et experts : des savoirs pluriels entre confrontation et coopération 

  • Type d'évènement :
  • Organisé par : Comédie
  • Évènement proposé par ou avec l'Institut de la Concertation ? : Non
  • Présentation :

    Troisième atelier d’une série de trois ateliers en visioconférence, du 2 au 16 octobre 2020, proposés par l’association Comédie en partenariat avec le CERDD et avec le soutien de la Fondation de France.

    Présentation de la séquence des trois ateliers

    Depuis quelques années, de plus en plus de citoyens participent à titre individuel ou sous forme de collectifs improvisés, c’est-à-dire en dehors des associations ou des organisations professionnelles qui constituent le public habituel des concertations. Cela en fait un public mouvant et difficile à saisir, parfois jugé peu représentatif, porté sur l’action plutôt que sur le dialogue, peu soucieux de l’intérêt général. Ces analyses correspondent-elles à la réalité ?

    Les projets portant sur la biodiversité et la transition énergétique sont emblématiques de cette évolution des publics et de leurs modes d’action. Ils voient les citoyens s’opposer à eux ou au contraire les solliciter ou les promouvoir. L’action des individus et des collectifs informels est elle-même le reflet d’une évolution des formes de mobilisation dans la société, qui passe par les réseaux sociaux, la valorisation de l’action directe et de l’initiative individuelle, l’intermittence de l’engagement. Comment s’adapter à ces évolutions ? En quoi modifient-elles ou non les pratiques de dialogue territorial ? Au-delà des bouleversements qu’elles apportent, en quoi constituent-elles une opportunité ?

    Présentation de l’atelier 3 (16 octobre 2020)

    La gestion durable des espaces ruraux et des biens communs comme la forêt, l’eau ou les terres agricoles ne peut plus se limiter à des concertations institutionnelles. Soit parce qu’elles ont montré leurs limites, soit du fait de revendications croissantes de collectifs citoyens et d’acteurs ruraux à faire entendre leur voix et retrouver du pouvoir d’agir. Dans les processus de dialogue où se côtoient des citoyens et des experts, la reconnaissance du savoir de l’autre est un enjeu central.

    Face aux savoirs d’experts (scientifiques, gestionnaires techniques, industriels… ), les simples citoyens et usagers des territoires ruraux sont-ils incompétents et peu légitimes à participer, ou sont-ils porteurs d’autres savoirs méconnus et écartés ? Peut-on considérer qu’il s’agit simplement d’individus ayant des niveaux variables de connaissance, mais qui sont aptes à en acquérir de nouvelles et à décider de l’avenir de leur territoire, autant que des experts ?

    En pratique, la mise en dialogue de différents registres de savoirs est difficile. Comment peut-on favoriser leur expression et surtout leur complémentarité ? Cette alchimie délicate engendre t-elle de meilleures décisions ?

    • Avec le témoignage du Réseau des Alternatives Forestières et d’autres porteurs d’expérience.
      Vous souhaitez apportez un témoignage ? Contactez nous : julie.riegel@geyser.asso.fr

    Animatrices :
    – Julie Riegel, Geyser, Comédie
    – Marie Pagès-Gold, Union régionale des CPIE Auvergne Rhône-Alpes, Comédie

    L’inscription est obligatoire : inscrivez-vous !
    Le nombre d’inscrits étant limité, inscrivez-vous seulement aux ateliers auxquels vous pouvez vraiment participer.

    Voir la présentation des ateliers

  • Site Internet : https://www.comedie.org/les-rencontres/
  • Date de début : 16 octobre 2020
  • Date de fin : 16 octobre 2020
  • Horaires : 10:00:00 - 12:00:00
  • Email : info@comedie.org