• Type de document


1047 documents trouvés
  • Restauration des cours d’eau : communiquer pour se concerter. Guide méthodologique.

    Auteur(s) : Agence de l'eau Loire Bretagne

    2011

    Le “Guide méthodologique – Restauration des cours d’eau : communiquer pour se concerter” publié par l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne est un document à destination des élus et des techniciens de rivière pour faciliter l’adhésion des acteurs locaux à la réalisation des projets de restauration des cours d’eau.

    Il propose des pistes pour surmonter les difficultés rencontrées sur le terrain : prise en compte des représentations, démonstration du bien fondé du projet, concertation au plus près du terrain, communication avec les relais médiatiques. Ces pistes s’appuient sur 9 enquêtes de terrain des bassins Loire-Bretagne et Rhône- Méditerranée.

    http://www.eau-loire-bretagne.fr/espace_documentaire/documents_en_ligne/guides_milieux_aquatiques/Guide_restauration-CE.pdf

    > En savoir plus
  • Agriculteurs et acteurs locaux autour d’un contrat territorial

    Auteur(s) : AFIP CELAVAR

    2001

    De février 2000 à juin 2001, sept réseaux associatifs (Accueil Paysan, l’Afip, la Fncivam, la Fncuma, l’Interafocg, le MRJC et l’UNCPIE) se sont intéressés à la dimension territoriale des CTE.
    «Parent pauvre» du dispositif à ses débuts, le territoire est devenu incontournable, du moins dans les discours…

    Cette recherche-action s’est appuyée sur dix démarches collectives favorisant l’ouverture àdes acteurs locaux non agricoles.

    Les réflexions et les résultats ont pour objectif d’inciter à conduire des démarches territoriales ambitieuses, en utilisant les CTE ou d’autres procédures. Jusqu’à présent, le bilan d’ensemble reste assez mitigé. La dimension
    territoriale du CTE ne s’est pas développée comme les réseaux associatifs l’auraient souhaité. Elle reste encore très insuffisamment prise en compte. Les résultats, parfois très significatifs, obtenus dans quelques uns des dix sites choisis démontrent pourtant qu’une telle approche est possible et qu’elle a des effets particulièrement intéressants.

    Transrural initiative. 25 sept. 2001. Dossier n°197.

    http://www.transrural-initiatives.org/wp-content/uploads/2014/06/dossier1971.pdf

    > En savoir plus
  • Délibérations et action publique locale : une approche en terme d’« Action Publique Négociée » appliquée au domaine de l’eau

    Auteur(s) : ALLAIN Sophie

    2004

    In Castagna B. Gallais S. Ricaud P. et Roy J. -P. (dir. ) “La situation délibérative dans le débat public”. Presses Universitaires François Rabelais Tours Vol. 2. 11-35.

    Si l’idée de délibération est classiquement associée à l’idée de démocratie, elle renvoie aujourd’hui fortement à la notion de participation et à la question de l’instauration de nouveaux modes de relations entre gouvernements et sociétés susceptibles d’améliorer l’efficacité et la légitimité de l’action publique. Un nombre croissant de travaux analyse ainsi les débats publics qui se multiplient pour orienter les décideurs politiques, notamment dans le domaine des grands projets d’infrastructure ou en relation avec des problèmes de société comme les OGM. Cependant, la notion de délibération entendue au sens de « délibération politique » (Valluy, 1996) ne peut être vue seulement comme ce qui relève d’un débat public, si l’on définit celle-là de façon large comme « une confrontation de conceptions (représentations sociales, systèmes de valeurs, expression d’intérêts individuels ou collectifs, particuliers ou généraux) exprimées par des acteurs publics et privés sur un thème donné, selon des enjeux en constante redéfinition et pouvant éventuellement déboucher sur des décisions collectives tendant à organiser et à diriger la vie en société » (p. 102). Cela est particulièrement vrai dans le domaine de l’action publique locale, où se développent de multiples formes d’espaces de délibération (Blondiaux et alii, 1999), de moins grande ampleur et moins médiatisés que ne le sont les débats publics. Si certains considèrent ce mouvement comme une panacée pour résoudre tous les problèmes, d’autres au contraire soulignent son incapacité à introduire des changements en profondeur. C’est pourquoi on propose ici d’analyser si l’extension des espaces de délibération favorise la construction d’une action publique locale, de quelles façons, jusqu’où et à quelles conditions.On proposera tout d’abord un cadre théorique en terme d’« action publique négociée » (Allain, 2002) susceptible de permettre cette analyse, puis on étudiera cette question dans deux types d’actions publiques locales concernant le domaine de l’eau, contrastées du point de vue de la délibération : les projets d’Aménagements hydrauliques, pour illustrer les « délibérations de confrontation », et une procédure de planification participative, la procédure de SAGE (Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux), comme exemple de « délibération participative ».

    https://books.openedition.org/pufr/7173

    > En savoir plus
  • Outils interactifs pour la formation à la concertation

    Auteur(s) : CIRAD (Y. von Korff, F. Olivry, M. Dionnet, J. Gros, S. Lardon, S. Loudiyi, J.E. Rougier, J.Y. Jamin)

    2011

    Le cours « Outils interactifs pour l’enseignement de la gestion concertée des ressources et des territoires » porte sur l’utilisation de l’interactivité dans l’enseignement supérieur, en particulier pour la gestion concertée des ressources naturelles et des territoires. Les exemples et outils interactifs de ce cours s’appuient sur des expériences de concertation pour la construction de projets de territoires, la gestion de l’eau et la planification urbaine. L’interactivité est entendue ici comme toute pratique de formation dans laquelle les étudiants peuvent apporter leurs connaissances, expérimenter l’objet d’étude (ici, la concertation) pour mieux l’appréhender et pour améliorer leurs capacités à le mettre en œuvre.

    Ce cours s’inscrit dans le programme de l’UVED, Université Virtuelle Environnement et Développement durable, une des huit Universités Numériques Thématiques (UNT) soutenues par le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

    https://www.uved.fr/fiche/ressource/outils-interactifs-pour-la-formation-a-la-concertation

    > En savoir plus
  • Docu-fiction “Concertation”

    Auteur(s) : Benoit Bories et Christine Robert - France Culture

    2011

    Emission Sur les docks par Irène Omélianenko. Documentaire de Benoit Bories et Christine Robert avec la complicité de Charlotte Rouault. Diffusé le 12 mai 2011.

    Romain, étudiant en 3ème année d’institut d’études politique, effectue un stage à la mairie. Il assiste l’adjoint chargé de la voirie, M.Favreau, lors d’une phase de la concertation publique accompagnant le réaménagement d’une place située à Marcel-Roger, où les opinions s’affrontent vivement sur le futur de ce quartier populaire. Romain va ainsi rencontrer les différents acteurs du quartier, aux opinions et intérêts divergeants : le comité des fêtes animé par des habitant-e-s, l’association des commerçants, les associations culturelles… Enthousiaste au départ, Romain va aller de rencontres en réunions qui vont l’amener à questionner le discours affiché par la mairie et à finalement découvrir que cette concertation publique n’existe que sur le papier et que le sort du quartier a déjà été décidé…Nous suivons le cheminement de Romain qui, pour faciliter la rédaction de son mémoire, enregistre les réunions et les scènes quotidiennes du quartier. Entre idéalisation des concepts fourre-tout de la novlangue politicienne et la brutale réalité de terrain, il y a un fossé que les expériences et les questionnements de Romain mettront au jour.

    Merci à tous les acteurs et actrices du quartier Marcel-Roger.

    https://www.franceculture.fr/emissions/sur-les-docks/docu-fiction-45-concertation

    > En savoir plus
  • Pour l’émergence d’un citoyen métropolitain

    Auteur(s) : Gilles-Laurent RAYSSAV

    2010

    Avec le « Grand Paris » et d’autres réformes comme celle des collectivités territoriales, le citoyen se dissout dans les projets d’un gouvernement « recentralisateur » : au nom de l’efficacité et d’une volonté de rapidité, il limite les moments de débat démocratique. Or, les enjeux de la « ville monde » nécessitent l’émergence d’un « citoyen métropolitain » qui est la condition de l’efficacité de la métropole pour relever les défis du XXIe siècle (changement climatique, préservation de la biodiversité, déplétion des ressources naturelles, limitation des écarts de richesse, etc.). Pour cela, trois conditions doivent être réunies : l’égalité entre les territoires, l’égale participation à la réflexion stratégique des citoyens, des techno-experts et des élus et, enfin, un véritable régime de coopération entre l’État et les territoires.

    Quaderni, automne 2010

    https://journals.openedition.org/quaderni/445

    > En savoir plus
  • Les jurys citoyens : une nouvelle chance pour la démocratie ?

    Auteur(s) : Antoine Vergne

    2008

     

    Ce document fait le bilan de trente ans de pratique du modèle des jurys citoyens (“Planungszelle”) en Allemagne, en détaillant les forces et les faiblesses du dispositif. Est-ce un instrument efficace de représentativité ? Est-il créateur d’intérêt général ? Est-ce cher ? Faut-il des jurys sur tout ?

    En annexe, un mode d’emploi et des références.

     

    https://jean-jaures.org/sites/default/files/noteweb12final_0.pdf

    > En savoir plus