L’édito

La participation citoyenne rendra-t-elle notre société plus résiliente face aux crises – sociales, écologiques, politiques – que nous rencontrerons inévitablement dans les prochaines années ? Le 17 octobre dernier à Paris, nous avions lancé ce débat avec 150 participants et invités. La participation aidera-t-elle la société à affronter les crises ? Précisément, nous y sommes !

Le débat national constitue une véritable épreuve. S’il montre sa capacité à répondre aux attentes des citoyens,  la participation en sortira renforcée. Dans le cas contraire, elle sera décrédibilisée. Les échos qui nous parviennent du terrain ou des médias sont très diversifiés. Certains montrent un cruel manque de culture de la participation et du dialogue dans notre pays, une méconnaissance de ses pratiques et de ses institutions. La CNDP elle-même, garante de l’indépendance et de la neutralité dans l’organisation des processus de débat, est attaquée avec virulence. Cela doit nous inquiéter.

Les praticiens et chercheurs de la participation doivent se sentir concernés par les enjeux de ce débat, car nous serons tous impactés, et plus largement la société, par sa réussite ou son échec. Selon ses modalités d’organisation et les garanties démocratiques apportées, certains d’entre nous y participeront, d’autres pas. L’Institut, qui a affirmé ses positions dans son manifeste, est à votre disposition pour mettre en commun vos observations et réflexions, tant sur la méthode que sur le fond,  pour capitaliser les enseignements et… préparer de futurs débats! Rendez vous sur notre groupe Linked in ou sur notre groupe Facebook.

Événements ICPCActus ICPC

Aucun événement
Calendrier des événements


Actus externes


Un portrait, un message

L’Institut a 1300 membres ! Présentez-vous et envoyez un message !

Mélanie Goffi

La participation citoyenne est inhérente à la démarche, au projet, on ne peut pas faire sans ! Les démarches participatives doivent être des démarches de changement et donc appropriées et portées par l’ensemble des acteurs.

3 bonnes raisons de nous rejoindre :

  • échanger avec d'autres praticiens ;
  • accéder à toutes les ressources du site ;
  • contribuer à la reconnaissance de la concertation et de la participation !

Ils viennent de nous rejoindre

Restons en contact

La newsletter de l'Institut est éditée sur une base trimestrielle. Vos données ne seront pas utilisées à des fins commerciales et ne seront pas diffusées sauf accord explicite de votre part.