DESIGN & PARTICIPATION

Face aux injonctions à l’innovation dans les organisations, on observe un engouement autour de l'approche design chez les acteurs publics.
Quand le design s’intéresse à l’action publique, il croise naturellement le chemin de la participation citoyenne.
Le risque est important de tomber dans le fétichisme de "l'outil magique" et de perdre de vue le sens de la démarche. Effet de mode autour d'outils ? Transformation profonde des modes de faire ? A travers cette page, on vous aide à explorer et décrypter...

Design(s) ?

D’où ça vient ?

Lorsque l’on parle de design, spontanément nous viennent en tête des images évoquant le « beau », la « tendance » ou encore « l’innovation technologique ».

Ces représentations renvoient à l’évolution dans le temps de cette discipline née avec la révolution industrielle. Au départ, le design se rattache à la conception d’objets, intégrant au fil du temps une dimension esthétique.

Dans les années 1960, le design a progressivement évolué sous l’influence de deux courants : l’un américain centré sur la résolution de problèmes ; l’autre scandinave, axé sur l’inclusion des usagers finaux.

A partir des années 1980, le design s’affirme en tant qu’outil de conception pour des éléments intangibles (logiciels informatiques, etc).

Le design, tout en perdurant dans ses domaines traditionnels, se dissémine dans tous les secteurs. On observe un triple glissement :

  1. de la conception d’objets-artefacts à la conception d’objets intangibles
  2. de l’esthétisme à la recherche de l’efficience
  3. de la sphère privée (entreprises et industries) vers la sphère publique

De quoi parle-t-on ?

Selon la définition de Brigitte Borja de Mozota, le DESIGN articule une double signification : DESSIN donner forme, rendre visible, représenter visuellement + DESSEIN l’intention, le cap à atteindre. Être designer, ce serait donc « dessiner à dessein », donner forme à des concepts, futurs possibles, solutions, selon un cadre donné et dans une intention précise.

Le design est un processus de conception créative, centrée sur l’usager.

C’est à la fois un état d’esprit, une posture et un ensemble de méthodes qui s'applique aussi bien à un objet, un espace, une interface, un service, un processus… D'où la diversité des champs d'activités, des visions personnelles du métier et des hybridations de la discipline.

Le design, cela consiste à..

  • S'appuyer sur l'expérience utilisateur, susciter la créativité des usagers, des habitants, des agents...
  • Ne pas craindre la complexité, la représenter graphiquement.
  • Favoriser l'expression de tous et accueillir différents modes d'expression.
  • Prendre du recul sur une situation ou un projet, se décaler pour changer de regard et rechercher des solutions.
  • Prototyper, c'est-à-dire tester, expérimenter, faire des erreurs et corriger avant de mettre véritablement en œuvre.

(extrait de "Design des usages, usages du design" Nadège Guiraud, Ville de Nantes et Nantes Métropole)

 Quel lien avec la participation ?

Le design de services s’est peu à peu intéressé aux services publics en cherchant à améliorer leur efficacité.
Le "design des politiques publiques", concept promu par la 27e Région s’intéresse à l’action publique dans son ensemble,
appliquant à la fabrique des politiques publiques les principes du design (focus utilisateur, itération essai-erreur,  visualisation, prototypage).

C'est donc naturellement que le design s'est intéressé à la participation citoyenne.
De fait, nombreux sont les enrichissements croisés entre ces pratiques qui cherchent à transformer l'action publique. Même si l'approche design s'intéresse plus à l'usager qu'au citoyen, elle peut être une source d’inspiration pour des démarches participatives dans certains cas :

  • s’exprimer différemment grâce à des outils de facilitation et de visualisation
  • aboutir à des propositions créatives
  • matérialiser des solutions et les tester
  • explorer les futurs probables et des sujets de controverse avec le design fiction

Parce qu’il a introduit dans l’action publique la nécessité de centrer la conception des services sur les besoins de l’usager plutôt que sur ceux de l’administration, le design des politiques publiques a été associé à la notion d’efficacité et par extension à la rationalisation de l’action publique.
En ce sens, des débats agitent cet écosystème : Quelles responsabilité et éthique du designer ? Pourquoi affirmer la spécificité du design appliqué à l'action publique ? Comment appréhender la dimension politique de l’usager-citoyen ? Comment ne pas être réduit à un outil servant le « civic washing » ?

Réseaux & acteurs

 

Laboratoire de transformation publique, constitué en association indépendante, qui propose un espace pluridisciplinaire, réflexif et expérimental pour construire les futurs souhaitables de l’action publique.

Réseau international qui cherche à promouvoir l'engagement citoyen, en développant des actions et projets concrets basés sur l'intelligence collective, l'innovation civique et l'open design.

Etablissement ayant pour objectif de sensibiliser tous les publics au design, avec une action sur le territoire stéphanois

Ecole dédiée aux métiers du design ; intégrant une Chaire Design & Action publique innovante ayant pour objectif d'évaluer le rôle du design dans la conduite de l’action publique

Equipe de recherche en design et innovation sociale de l’Université de Nîmes

 

Boîte à outils

Découvrir le design public : explication des différentes étapes du design thinking et outils pour chacune

Guide de l’innovation centrée usagers, expérimentations menées dans le cadre de PACA Labs

Petit guide sur le design des politiques publiques présentant les différentes étapes et les règles de co-conception, réalisé par Plausible Possible et le CNFPT

Modèle du design de services utilisé par l'administration publique en British Colombia au Canada

Kit méthodologique sur le design thinking appliqué aux bibliothèques

Petits conseils pratiques à l'attention des acheteurs de "design des politiques publiques" publié par la 27e Région

Formations

MOOC gratuit de 8 semaines proposé par le CNFPT, afin d'acquérir les principaux repères d’une démarche d’innovation collaborative et les outils numériques associés

MOOC gratuit de 4 semaines proposé par l'ESSEC Business School afin d'acquérir les compétences pour coordonner un projet d'innovation publique s’appuyant sur une approche design de service, dans tous domaines.

MOOC de 7 mois proposé par la Civic innovation school  proposant un parcours autour  du design civique, une nouvelle idée du design fondée sur l’hybridation de différentes disciplines, associée à une réflexion importante sur le territoire et les processus d’intelligence collective. 

Rencontres

Synthèse du groupe de travail "design et politiques publiques" (une vision du secteur, des retours d'expériences et des initiatives des acteurs de l'écosystème) dans le cadre des Assises du design de 2019 organisées par le Ministère de la Culture

Table ronde thématique "Design thinking : quelles influences sur la participation citoyenne et sur le service public local ?", dans le cadre de l'événement Entretiens de l’innovation territoriale par la Chaire Optima de l’Université de Pau en 2019

Colloque Gouvernance, démocratie participative et "design thinking" organisée par France stratégie en 2017

Colloque international "Design et Politique(s) pour un dessein commun" organisé par Projeckt à Nîmes en 2016

Colloque "Revendiquons l'expérimentation - Design et concertation" organisé par Tadaa, EtrangesOrdinaires, Civiwise et l'ICPC à Lyon en 2015

 

Retours d'expérience

Retour sur le programme Transfo menée par la 27ème Région, achevée en 2014 : des retours d’expérience de laboratoires français et étrangers, ainsi que des points de vue de chercheurs, élus et acteurs.

 

Retour d'expériences sur le cheminement du Département de Loire-Atlantique de 2012 à 2018 pour envisager différemment les politiques publiques (avec deux sections consacrées à la politique de participation citoyenne : "Concevoir et faire vivre l’ADN participatif du Département" ; "De nouvelles démarches au service du dialogue avec les citoyens".)

Retour d’expériences sur le design de service dans la co-construction des politiques publiques à Nantes entre 2010 et 2016.

Retour d’expériences sur le design des politiques publiques à la Métropole européeenne de Lille depuis 2015.

 

Exemple de recours au design de services pour questionner l'évolution des usages de la Bibliothèque nationale de France (BnF) en 2016.

Exemple de recours au design de services pour repenser la médiathèque d'Orléans en 2018.

Exemple de recours au design de service et d'espace pour repenser l'accueil dans la mairie de Vertou (44) en 2017.

 

Exemple d'un laboratoire d'innovation des Hôpitaux universitaires de Strasbourg, qui a pour objet de favoriser la co-création des agents hospitaliers et des usagers afin d'améliorer les conditions de travail des hospitaliers et la prise en soin des patients et de leurs proches.

 

Analyse critique de l'usage d'un dispositif de design thinking dans le concours Réinventer Paris par la Fabrique des Territoires Innovants
(De la participation au design thinking, la participation saisie par la nébuleuse des « entrepreneurs militants » ; Aurélie Landon)

Ressources documentaires

Articles

Livres et études

Cette page a été construite grâce à la contribution de : Arthur Abdesselam,  Anne GiraudNadège Guiraud  et Bertrand Paris-Romaskevich. Vous avez connaissance d'autres ressources pour enrichir cette page ? Ecrivez-nous !