Genre et Participation – Printemps citoyen – Porte parole

L’ICPC a été accueilli lors du premier “Printemps citoyen” de la Région Occitanie, qui se tenait le samedi 14 Mai 2022 au Marché du Lez. Pierre-Yves Guihéneuf et Louise Jean-Albert y étaient présent.e.s pour présenter la structure et animer un porte-parole sur “Genre et Participation”. Après une présentation de l’Institut et de ces chantier, il était proposé aux passant.e.s d’apporter leurs contributions sur ce chantier.

Le dispositif de porte-parole était construit autour de 3 questions :

  • Plus d’hommes que de femmes dans les temps participatifs ? Partagez-vous ce constat ?
  • Quels sont les impacts de cette sur-représentation masculine dans les dispositifs participatifs ?
  • Comment garantir l’inclusion des femmes dans la mise en oeuvre de la participation ?

 

Les échos du Rendez-vous des urgences démocratiques

Le 29 Mars, à Bordeaux, se tenait le Rendez-vous des Urgences Démocratiques organisé par le Département de la Gironde : une journée sur le thème des urgences démocratiques, de la diversité des engagements et mobilisations citoyennes, et du nécessaire renouveau démocratique.

Le compte-rendu des échanges a été publié et il est à retrouver à ce lien.

Nous y avons également animé deux ateliers :

  • Une micro-formation / discussions sur les bases et cadres de la Participation citoyenne
  • Un entretien collectif semi-directif sur les interactions entre démocratie participative et démocratie représentative.

Les compte-rendus sont disponibles en pièce jointe.

CONFLITS ET PARTICIPATION – Enquête

Cette enquête visait à mesurer comment sont vécues les situations de violence rencontrées dans les dispositifs participatifs. Elle a été réalisée sous forme d’un questionnaire en ligne proposé en janvier et février 2022.

Les réponses sont présentées dans ce document.

 

Mobiliser les publics éloignés, mission impossible ?

“Comment faire pour toucher les publics éloignés ?” c’est une question qui revient en permanence lorsque l’on met en œuvre des démarches participatives. Et pour cause, la démocratie participative se donne notamment pour objectif de pouvoir donner la parole à tou.te.s et notamment aux plus vulnérables, aux sans-voix, sans toujours y parvenir. Ce défi nous amène à nous interroger et renouveler nos pratiques pour associer des publics de plus en plus diversifiés.

L’ICPC 35 a proposé un atelier d’échanges autour de cette thématique pour partager les constats et pistes de solution des praticien.ne.s, enrichis par les témoignages d’acteurs variés du territoire :

  • Karine Besses, déléguée régionale en Bretagne de la Commission nationale du débat public – CNDP
  • Luc Perrot, citoyen rennais formé au dispositif “Porteur de Paroles” par Vox Operatio
  • Jérémy Torel, co-fondateur Benenova Rennes

Et si on imaginait une transition basée sur la coopération ?

Pour répondre aux enjeux de la transition écologique, nous n’avons d’autre choix que de jouer collectif. Cette transition nécessite de s’impliquer comme co-auteur du changement et d’assumer une responsabilité individuelle comme collective. Les dynamiques de transition écologique et solidaire basées sur la coopération que l’ICPC a commencé à observer à travers un cycle de rencontres, pourraient être une condition de la mise en mouvement des territoires vers la transition écologique. Mais à quoi cela ressemble -t-il ? Qui cela rassemble ? Quel est le rôle de chacun ?
A partir d’un jeu de rôles autour de deux situations concrètes, nous essaierons de comprendre les points de blocage et les apports liés à la coopération pour chaque « catégorie » d’acteurs impliqués.

Atelier organisé dans le cadre des rencontres européennes de la participation à Amiens

La participation à l’échelon départemental, chiche ?

Souvent remis en cause voire menacés, les Départements ont une place dans le paysage institutionnel français. Leurs compétences autour du « care » mais aussi des collèges ou de la jeunesse placent cet échelon au plus proche du quotidien de la population. Ces défis nécessitent d’impliquer et de concerter les citoyens mais aussi tous les acteurs du territoire. De nombreux Départements se sont d’ailleurs déjà emparés de la démocratie participative pour renouveler le rapport avec les citoyens et l’action publique.
Quelles attentes et spécificités pour la participation à l’échelon départemental ? Comment les Départements intègrent-ils les citoyens et parties prenantes à la construction de leurs politiques publiques et de leur projets ? Quel rôle des Départements dans la diffusion de la participation sur leur territoire ? Comment faire de la démocratie participative une composante incontournable de l’action publique départementale ?

Forum ouvert organisé dans le cadre des rencontres européennes de la participation à Amiens.

Empowerment, les nouvelles formes de participation inclusive

Comment mobiliser et faire participer des publics isolés à l’action publique locale ? Personnes en situation de handicap, personnes âgées, étrangers : pour tous ces profils, la parole est un obstacle à leur expression. Quelles nouvelles formes de participation mobiliser et adapter pour eux?

Intervenant.e.s

  • David Prothais, directeur de mission chez Eclectic expérience, spécialiste de la concertation et de la participation citoyenne
  • Sylvie Barnezet , responsable de l’axe participation citoyenne direction générale à la métropole de Grenoble

Webinaire “Genre et participation” – Compte-rendu du 30 novembre 2021

Ce webinaire a été organisé le 30 novembre 2021, dans le cadre du cycle de rencontres “Genre et participation”.

Il a permis de partager un état de la connaissance sur le sujet et d’échanger avec deux intervenantes :

  • Catherine Achin, Professeure de science politique à l’université Paris-Dauphine
  • Nolwen Le Chevalier, Diplômée du Master 2 – Concertation et territoires en transition – Sciences Po Rennes Campus de Caen.

La vidéo du webinaire : https://youtu.be/mQLmQf2hQyg

Transformer son territoire avec les habitants

La préfète de l’Ariège a présidé le 25 novembre 2021 le forum organisé par les services de l’État, en collaboration avec l’association des maires, sur le thème du développement de la participation citoyenne en Ariège dans la transformation du territoire. Retrouvez tous les moments forts de cet évènement.

Avec la participation de Jean-Michel HUPE, chargé de recherche au CNRS ; Pierre-Yves GUIHENEUF, délégué général de l’Institut de la Concertation et de la Participation Citoyenne (ICPC) et Morgane LURASKI, chargée de mission à l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires (ANCT).

Innovation publique et participation citoyenne – Rencontre ICPC 44

Impulsée dans une volonté de moderniser l’action publique tout en la rendant plus efficace et plus proche du public, l’innovation publique est fortement valorisée depuis quelques années. Souvent orientée vers l’usager et s’appuyant de ce fait sur les techniques du design, l’innovation publique est participative par nature.

Mais qu’est-ce l’innovation publique au juste ? Quels effets produits ? Son public est-il systématiquement considéré comme un usager ? L’approche design est-elle la seule possible ? Et quid de la participation dans tout cela ? Quelles complémentarités et différences entre ces approches ? Que produit ce combinatoire innovation et participation dans les territoires, les institutions ?

L’ICPC 44, en partenariat avec le laboratoire d’innovation publique Etat’Lin, propose un échanger avec quelques acteurs ligériens sur leurs expériences, réussites et interrogations.

Innovation publique et participation citoyenne

Impulsée dans une volonté de moderniser l’action publique tout en la rendant plus efficace et plus proche du public, l’innovation publique est fortement valorisée depuis quelques années. Souvent orientée vers l’usager et s’appuyant de ce fait sur les techniques du design, l’innovation publique est participative par nature.

Mais qu’est-ce l’innovation publique au juste ? Quels effets produits ? Son public est-il systématiquement considéré comme un usager ? L’approche design est-elle la seule possible ? Et quid de la participation dans tout cela ? Quelles complémentarités et différences entre ces approches ? Que produit ce combinatoire innovation et participation dans les territoires, les institutions ?

Rencontre organisée par le groupe local de l’ICPC 44 en partenariat avec Etat’Lin (laboratoire d’innovation publique de l’Etat), dans le cadre du mois de l’innovation publique le 18 novembre 2021, avec les témoignages d’acteurs de Loire-Atlantique :

  • Amandine Barbarit – Nantes métropole, chargée de dialogue citoyen
  • Thierry Lohr, Adjoint de la Ville de Plessé
  • Sofia Martinez – SGAR (secrétariat général des affaires régionales), chargée du Labo Etat’Lin
  • Anne-Laure Guillerme – SGAR, Responsable de l’innovation publique

Post-confinement : comment la participation se réinvente avec le numérique ?

Débat inspirant organisé dans le cadre des 4èmes rencontre nationales de la participation à Mulhouse

Y a-t-il un « monde d’après » pour la participation citoyenne ? Ce débat et atelier inspirant apportera un éclairage sur les pratiques de participation citoyenne, numériques et en présentiel, qui ont émergé du fait du confinement et des contraintes sanitaires, imposant de nouvelles formes de travail. Qu’en sort-il de bon ? Que peut-on en apprendre pour une participation plus égalitaire, plus qualitative ? Que peut-on anticiper en termes de tendances à venir ? Nous en débattrons avec un panel de professionnels de grandes villes françaises, des civic tech et du conseil, avant de mener une séance collective d’idéation afin de découvrir comment intégrer ces innovations dans nos métiers respectifs.

Les consultations citoyennes pour le monde d’après – quel bilan ?

Débat inspirant organisé dans le cadre des rencontres nationales de la participation à Mulhouse

La crise sanitaire inédite du COVID-19 a mis en avant de nombreux dysfonctionnements de notre modèle économique et social ainsi que de notre modèle politique. Face à ce constat, de multiples initiatives de consultation citoyenne ont émergé. Associations, chercheurs, parlementaires et citoyen·ne·s ont été nombreux à lancer une démarche de co-construction du « monde d’après », en appelant l’ensemble des citoyen·ne·s à y contribuer. 6 mois après cet apparent réveil collectif, qu’en est-il vraiment ?

Le « monde d’après » est-il en cours de construction ? Les idées apportées par les citoyen·ne·s ont-elles pris vie en dehors des plateformes numériques ? Quelles sont les idées défendues sur le renouveau de notre modèle démocratique et social ? Cette table ronde propose de revenir sur les consultations citoyennes pour le monde d’après et les enseignements que l’on peut en tirer.

🎦Voir la vidéo

Évaluer la participation citoyenne de son territoire : pourquoi et comment ?

Cet atelier a été organisé le 21 octobre 2020 dans le cadre des Rencontres nationales de la participation par l’Institut de la concertation et de la participation citoyenne (ICPC), Décider Ensemble et Démocratie Ouverte, ces trois associations développant des activités dans le champ de l’évaluation.

Les questions auxquelles les participants ont été invités à réfléchir sont les suivantes :

  1. Dans les recommandations suivantes sur l’évaluation des processus participatifs, tirées des ateliers organisés par l’ICPC, qu’est-ce qui vous poserait des difficultés ? Comment les surmonter ? Ces trois recommandations sont les suivantes : fixer collectivement les priorités de l’évaluation ; impliquer l’administration et les décideurs, donner une place à l’expression des citoyens ; diffuser les résultats de l’évaluation pour faire évoluer les pratiques
  1. Qu’est-ce qui caractérise selon vous une démocratie “qui fonctionne bien” dans un territoire ?

Ce document présente la synthèse de leurs réflexions.

Evaluation des démarches participatives. Retours d’expérience d’institutions CNDP et Cerema

Compte-rendu de l’atelier 4 consacré à la présentation et à l’analyse des retours d’expériences de la Commission nationale du débat public (CNDP) et du Cerema (mercredi 23 juin 2021).

Intervenantes :

  • Ilaria Casillo, vice-présidente de la CNDP
  • Juliette Rohde, chargée de suivi et coordination des débats publics à la CNDP
  • Géraldine Bertaud et Karine Lancement, chargées d’étude au Cerema sur la boussole de la participation

Discutants :

– Joana Janiw, pôle participation du public, Commissariat général au Développement Durable
–  Olivier Mérelle, spécialiste des questions d’évaluation, membre de l’équipe de Planète Publique.

Animation :

– Emeline Perrin, ICPC
– Julie Riegel, ICPC

Avis du panel citoyen Résilience Gironde

Comment agir ensemble dès maintenant face aux changements environnementaux et sociétaux ? Voilà le défi du panel citoyen girondin lancé en décembre 2019.

Ce panel nourrit la réflexion des élus du Conseil départemental de la Gironde concernant les pistes d’actions départementales à mettre en œuvre pour accompagner le processus de prise de conscience et d’adaptation. Lors des premières rencontres et après une séance électrochoc qui est revenue sur les possibles risques d’effondrement de nos environnements, le panel girondin a rebondi sur les solutions en imaginant la Gironde de 2030.

Le panel a dégagé des thématiques prioritaires qui ont fait l’objet de groupes de travail durant les séances et d’interventions d’experts. Parmi les axes de réflexion prioritaires retenus : l’agriculture, la santé, l’alimentation, l’éducation, l’éco-psychologie, les changements de comportements, le logement et le transport.

Le panel citoyen a rédigé un avis lors de la dernière session de travail qui a été présenté à l’assemblée départementale lors d’une séance plénière, le 16 novembre 2020.

Synthèse de la démarche participative “Le bonheur dans le Gers”

25 ans après la sortie du film « Le Bonheur est dans le près », le Département du Gers a souhaité connaître votre vision du Bonheur de demain. Les nouvelles générations, les nouvelles aspirations, les nouvelles conditions d’existence, et les crises sociales, écologiques, sanitaires, démocratiques que nous traversons, donnent-elles au bonheur la même définition et les mêmes attentes ? C’est au travers de La Grande Enquête cet été et à l’occasion du
Gers Camp organisé le 31 juillet à Lagraulet-du-Gers, que vous avez partagé vos attentes et affirmé votre conception du bonheur.

  • Grande enquête “C’est quoi le bonheur de demain ?” : Questionnaires administrés auprès de 3 640 personnes dont 756 touristes en juillet et en août sur nos marchés, bases de loisirs et sur le site du Département de Gers.
  • Sommet du bonheur : le 31 août à Lagraulet-du-Gers, moment d’échange réunissant une assemblée citoyenne (+ de 150 personnes) et 2 spécialistes du bonheur : Sophia Larabi de l’Observatoire Spinoza, structure qui
    réfléchit à placer le bonheur au cœur de la société et Gaël Brûlé, ingénieur et sociologue spécialisé dans les Sciences du Bonheur.

Restitution des petites fabriques de la démocratie participative

Dans le cadre des 6èmes rencontres du dialogue citoyen organisées en ligne par le Conseil départemental de Haute-Garonne, 8 Petites fabriques de démocratie participative pour trouver collectivement des solutions ou des idées, pour améliorer ou initier une démarche de participation citoyenne, pour faire vivre la démocratie participative ou pour définir un projet, une démarche :

  • Repenser ensemble la Ville (le centre bourg, l’éco-quartier…)
  • Inventer collectivement des nouvelles mobilités
  • Informer et rendre compte d’une démarche de démocratie participative
  • Mobiliser la diversité des publics
  • Construire une démarche de démocratie participative globale
  • Associer les habitant.e.s à la définition et au fonctionnement d’un équipement associatif ou municipal
  • Décider de la transition écologique avec les citoyen.ne.s
  • Initier une démarche de démocratie participative pour écrire un projet associatif

Bilan de la concertation – Handicap : quel soutien pour les proches ?

L’offre de soutien aux aidant·e·s de proches en situation de handicap est actuellement en cours de révision. Soucieux d’améliorer ses modalités d’intervention et d’accompagnement sur l’ensemble de son territoire, le Département de Loire-Atlantique s’est engagé dans une démarche de participation citoyenne auprès de ses habitant·e·s, acteur·rice·s et partenaires ressources.

Ensemble pour une approche concertée de l’insertion

Le Conseil départemental de Haute-Garonne s’est engagé dans une démarche de participation citoyenne avec les allocataires du RSA, dans le cadre du Programme départemental de l’insertion. L’objectif est de co-construire des actions d’insertion avec des allocataires du RSA, des élus, des travailleurs sociaux des Maisons des solidarités et des partenaires (CAF et Pôle Emploi) et des associations d’insertion. Cette expérience innovante et constructive a débouché sur la création de 5 Équipes mixtes d’insertion réparties sur le territoire hauts-garonnais. Chaque Équipe mixte d’insertion se retrouve environ 4 fois par an dans une Maison des solidarités, chez des partenaires de l’insertion pour mieux connaître l’offre existante sur le territoire,  pour proposer et réaliser des actions concrètes.

Synthèse du bilan de la concertation – aménagement de l’axe Nantes-Pornic

Pour répondre aux enjeux de sécurité et de desserte routière dans le Pays de Retz, le Département de Loire-Atlantique souhaite aménager l’ensemble de l’axe Nantes-Pornic à 4 voies. Le Département a mené une concertation préalable du 21 septembre au 4 novembre 2020, encadrée par la Commission nationale du débat public (CNDP).

La démarche a conjugué la mise à disposition d’outils d’information (livret, exposition, vidéo…) et de contribution (registres papier en mairie, plateforme numérique), des temps de rencontre (réunions publiques, ateliers participatifs), et
des stands d’information et d’échange sur les lieux de vie du quotidien.

Plus d’informations sur la plateforme participative du Département : https://participer.loire-atlantique.fr/processes/nantes-pornic?locale=fr

La concertation dans la mise en place des Projets Alimentaires Territoriaux

Dans les Projets Alimentaires Territoriaux (PAT), la concertation invite les parties prenantes à coconstruire une stratégie agricole et alimentaire pour leur territoire. Elle peut ainsi conduire à tisser de nouveaux liens entre acteurs. A quelles conditions la concertation aboutit-elle réellement à ces résultats?

Compte-rendu d’un webinaire organisé le 6 juillet 2020 et animé par Marie Pagès-Gold (URCPIE AuRA), Julie Riegel (Geyser) et Gaëlle Grattard (URCPIE AuRA). Rédaction du compte-rendu : Marie Pagès-Gold.

Télécharger le compte-rendu (16 pages)