• Type de document


1061 documents trouvés
  • La démocratie, autrement

    Auteur(s) : Franck Escoubes et Gilles Proriol

    2021

    Deux artisans du grand débat national dressent un bilan des expériences de démocratie participative les plus récentes en Europe, et invitent à réinventer d’urgence l’art de gouverner avec les citoyens. Grogne sociale, montée du populisme, polarisation du débat, tentation technocratique des gouvernements dans un contexte de crise généralisée : notre modèle de démocratie représentative est malmené. Comment sortir de cette impasse où la confiance des Français envers leurs élites ne cesse de s’étioler, et où les décisions publiques sont de plus en plus contestées, voire empêchées ?

    Frank Escoubès et Gilles Proriol proposent de bâtir dès 2022 un modèle démocratique véritablement inclusif du citoyen, autour de quatre moments clés.

    1. Consulter : écouter les préoccupations du plus grand nombre dans le respect d’une démocratie narrative.
    2. Co-construire : mobiliser l’intelligence collective de la société civile au travers d’une nouvelle « expertise profane ».
    3. Co-décider : sortir du vote et des référendums au profit de la négociation collective et
      du compromis.
    4. Co-agir : promouvoir la micro-action citoyenne et faire de la démocratie une activité permanente et culturelle. Un manuel du vivre-ensemble à lire sans délai, pour préfigurer la démocratie de demain.

    Éditions de l’Observatoire

    https://www.leslibraires.fr/livre/18981572-la-democratie-autrement-frank-escoubes-gilles-proriol-editions-de-l-observatoire

    > En savoir plus
  • Les conventions citoyennes, un format (vraiment) innovant ?

    Auteur(s) : Judith Ferrando, Ariane Ioannides, Missions Publiques

    2021

    La Convention citoyenne pour le climat suscite encore aujourd’hui des interrogations. Critiquée à son lancement, surmédiatisée à sa sortie… Les analyses divergent sur sa réelle utilité. Toujours est-il que l’exercice a séduit. D’autres collectivités, villes, métropoles et Région ont depuis initié des conventions. Qu’apportent véritablement ces formats au débat démocratique ? Quelles seraient les conditions pour que les conventions citoyennes soient une réussite et qu’elles aient un impact ? Tentons ici d’analyser un « phénomène » nouveau – du moins dans sa forme – en France.

    https://www.horizonspublics.fr/vie-citoyenne/les-conventions-citoyennes-un-format-vraiment-innovant

    > En savoir plus
  • Convention citoyenne pour le climat, collectif citoyen sur la vaccination… La démocratie participative à petits pas

    Auteur(s) : Raphaëlle Besse Desmoulières, Le Monde

  • La participation citoyenne pour sauver la démocratie ?

    Auteur(s) : RTBF

    2021

    Impliquer le citoyen, l’inviter au sein des assemblées pour y jouer un rôle actif : et si c’était le chemin à emprunter pour tenter de sauver une démocratie représentative qui est en bout de course, à croire David Van Reybrouck, l’auteur du livre “Contre les élections” ?

    Dans ce onzième épisode du podcast “Les Quatre Saisons”, nous laisserons une grande place aux explications de Sophie Devilliers, doctorante à l’Université de Namur, dont la thèse porte sur le processus bruxellois de participation citoyenne. Dans un entretien passionnant, elle nous expliquera tous les enjeux de cette thématique riche.

    https://www.rtbf.be/info/dossier/chroniques/detail_la-participation-citoyenne-pour-sauver-la-democratie?id=10755880

    > En savoir plus
  • Kingersheim, laboratoire de la démocratie participative

    Auteur(s) : Nicolas LEHR, Les dernières nouvelles d’Alsace (DNA)

    2021

    Démocratie participative… Sur le papier, cela semble presque un pléonasme. Dans les faits, il y a un hiatus entre le principe exprimé et la réalité de la démocratie représentative. Et ce dès le premier échelon, avec un mandat qui vaut délégation de service communal ayant pour corollaire le risque d’une confortable routine, tant pour les mandatés que pour les mandants.

    Comment y remédier, comment tendre de la représentation à la participation ? Cette question est au cœur de la vie municipale de Kingersheim depuis 1989, date à laquelle le désormais ancien maire, Jo Spiegel, une fois aux manettes avec son équipe, mit en place ce qui ressemble à un laboratoire démocratique construit dans un premier temps autour de la famille et de la jeunesse.

    https://www.ouest-france.fr/medias/ouest-france/e-dossier/transition-ecologique-en-quete-de-demain/politique-kingersheim-laboratoire-de-la-democratie-participative-3a801562-a289-11eb-b336-7dcbaea5702a

    > En savoir plus
  • Forum citoyen de Genève

    Auteur(s) : Département du Territoire de Genève

    2020

    Le Forum Citoyen propose à Genève une autre forme de participation citoyenne : des habitant·e·s sélectionné·e·s lors d’un tirage au sort sont invité·e·s à délibérer pour produire un avis sur un sujet politique et sociétal.

    Les 30 participant·e·s pourront se former et solliciter des experts puis discuter, échanger jusqu’à l’élaboration de leur avis final qui sera remis au conseil d’État et à tout autre autorité que le Forum jugera utile de solliciter.

    https://forumcitoyen.ch/

    > En savoir plus
  • Note de lecture “Agir en démocratie”

    Auteur(s) : Henry Colombani; FCSF

    2015

    Note de lecture de l’ouvrage “Agir en démocratie”, Hélène BALAZARD,, Les éditions de l’Atelier/Editions ouvrières, mars 2015

    Dans un contexte marqué par la montée des populismes, les replis identitaires, plus généralement par la défiance vis-à-vis du politique et des institutions, des essais fleurissent qui interrogent les déficits de notre démocratie. Ils dressent le constat d’une déperdition du souci du commun, à travers notamment le phénomène de l’abstention aux élections. Certains travaux, de haute compétence, proposent des mesures de type«descendant», tout à fait stimulantes1, des expertises utiles aux responsables du législatif et de l’exécutif. D’autres, plus originaux, mais sans doute plus marginaux, proposent des approches «ascendantes»: à partir des gens – habitants, citoyens,collectifs, associations, ils explorent et expérimentent des pratiques transformatrices…

    https://www.centres-sociaux.fr/files/2015/05/NDL-BALAZARD-M-H-Agir-en-d%C3%A9mocratie-07-mai-20151.pdf

    > En savoir plus
  • Reconnaître l’interpellation comme forme d’expression citoyenne

    Auteur(s) : Démocratie ouverte

    2020

    Associer l’interpellation à la démocratie ne va pas de soi. Parfois incarnée dans une situation conflictuelle, l’interpellation peut sembler en rupture avec l’idéal démocratique d’un débat pacifié et argumenté. Elle est pourtant une forme d’expression citoyenne qui révèle les besoins de populations mal représentées ou qui défendent des causes d’intérêt général. Comment peut-elle compléter la démocratie représentative et la participation citoyenne institutionnalisée ?

    https://www.democratieouverte.org/reconnaitre-linterpellation-comme-forme-dexpression-citoyenne/

    > En savoir plus
  • La démocratie d’interpellation : l’exemple de « Pas sans nous »

    Auteur(s) : Mediapart

    2015

    Du rapport remis à François Lamy, puis de l’inaction gouvernementale et des entraves des pouvoirs locaux, jusqu’à l’élargissement d’une coalition pour faire reconnaître un fonds de la démocratie citoyenne, des acteurs de quartiers et des universitaires spécialistes d’études urbaines et de démocratie participative tentent (encore) de croire aux institutions…

    • Marie-Hélène Bacqué (universitaire)
    • Mohamed Mechmache (AC le feu)
    • Benoît Hartmann (France nature environnement)
    • Djamel Blanchard (Pas sans nous – Angers)
    • Balla Fofana du Bondy Blog
    https://www.youtube.com/watch?v=hIuTNeBJHvY

    > En savoir plus
  • Une citoyenneté réprimée

    Auteur(s) : Observatoire des libertés associatives

    2020

    Les cas de restriction de libertés des associations portant des interpellations citoyennes par les autorités publiques locales et nationales sont nombreux et trop peu reconnus comme un problème. Cela a incité plusieurs associations concernées à constituer à partir de mars 2019 un Observatoire des libertés associatives. Cet outil doit donner une visibilité large à un phénomène souvent occulté, presque ignoré par les médias, banalisé par le politique et parfois intériorisé par les associations elles-mêmes.

    Le rapport « Une citoyenneté réprimée » présente 100 cas de restrictions associatives et 12 pistes pour protéger les libertés.

    Dans ce rapport nous distinguons 4 types d’entraves aux libertés associatives même si nombre des cas recensés sont touchés, simultanément, par plusieurs de ces restrictions :

    • Les entraves discursives et disqualifications prennent la forme d’une disqualification des acteurs associatifs, d’une attaque réputationnelle, voire d’une mise au ban des espaces de concertation.
    • Les entraves matérielles relèvent des coupes de subvention sanctions et des difficultés à accéder à des locaux pour se réunir.
    • Les entraves judiciaires rassemblent l’ensemble des plaintes, amendes et procès intentés contre des militants associatifs et des entraves administratives constituées par exemple par des refus d’agrément.
    • Les entraves policières concernent les formes de répression physique de l’action collective, mais aussi les perquisitions et les arrestations.

    Douze propositions pour protéger les libertés associatives et construire un environnement favorable à la démocratie d’interpellation

    https://www.lacoalition.fr/IMG/pdf/rapport_v2.pdf

    > En savoir plus
  • La démocratie et le meilleur de nous-mêmes

    Auteur(s) : Barbara Serrano

    2021

    La France a passé la barre des 100 000 morts du Covid. La sociologue Barbara Serrano analyse ce bilan qui fait de l’Hexagone l’un des vingt pays les plus touchés au monde.

    https://www.nouvelobs.com/coronavirus-de-wuhan/20210420.OBS43032/tribune-la-democratie-et-le-meilleur-de-nous-memes-par-barbara-serrano.html

    > En savoir plus
  • LA CONVENTION CITOYENNE POUR LE CLIMAT : LA DEMOCRATIE EN ACTES ?

    Auteur(s) : Marieke Louis (AFSP), Loïc Blondiaux, Alice Mazaud, Simon Persico

    2021

    Après un an de débats et de travail, la Convention Citoyenne pour le Climat (CCC) a remis au gouvernement ses 149 propositions pour lutter contre le changement climatique. Initiative exceptionnelle de par sa composition (150 citoyennes et citoyens tiré.e.s au sort), sa gouvernance – censée garantir son indépendance vis-à-vis de l’exécutif -, et la promesse présidentielle de mettre en œuvre ses recommandations « sans filtre », et d’organiser un referendum, la CCC a fait couler beaucoup d’encre.

    Dans ce cinquième numéro de Poli(cri)tique, nous nous demanderons quel regard portent les spécialistes de la démocratie participative et des politiques environnementales sur cette expérience.
    Quels sont à ce jour, les résultats concrets de la CCC ? N’a-t-on pas qualifié la CCC un peu trop vite d’expérience démocratique inédite ? Comment évaluer le succès ou non de cette entreprise ? Peut-on et doit-on distinguer l’intérêt de ce processus de ces résultats, plus mitigés ?

    WEBINAIRE Poli(cri)tique #5 de l’Association Française de Science Politique

    Avec la participation de :

    Webinaire organisé et animé par Marieke Louis, maîtresse de conférences en science politique à Sciences Po Grenoble, PACTE, et membre du bureau de l’AFSP.

    https://www.afsp.info/webinaire-policritique-la-convention-citoyenne-pour-le-climat-la-democratie-en-actes/?utm_source=mailpoet&utm_medium=email&utm_campaign=le-replay-du-webinaire-poli-cri-tique-3-consacre-aux-entourages-de-matignon-et-de-l-elysee_135

    > En savoir plus
  • Vade-mecum et glossaire des « Commissions délibératives » [entre députés et citoyens]

    Auteur(s) : Parlement francophone bruxellois

    2020

    Les commissions délibératives entre députés et citoyens sont composées de députés qui invitent des
    citoyens tirés au sort à participer à leurs travaux.

    Le présent vade-mecum a été rédigé par un groupe de travail à la suite d’auditions d’expert.e.s.

     

     


    > En savoir plus
  • La délibération décisive

    Auteur(s) : République éclairée

    2021

    Cette série d’articles a pour but de synthétiser et de commenter l’étude très complète rendue par l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Économiques) en juin 2020 sur les processus délibératifs innovants et les nouvelles institutions démocratiques qui en résultent.

    L’étude se base sur environ 300 exemples concrets de processus délibératifs représentatifs.

    https://republique-eclairee.com/2021/04/10/la-deliberation-decisive-ocde/

    > En savoir plus
  • Le parlons-en : Récit d’une odyssée improbable 2008-2020

    Auteur(s) : Pierre Mahey

    2020

    C’est depuis l’architecture et l’urbanisme que je me suis impliqué dans le vaste chantier de la participation au début des années 80. D’abord dans la mouvance des GAM, Groupes d’Action Municipale, à l’origine de projets d’urbanisation expérimentaux, puis dans le cadre de la Politique de la Ville sur les projets de réhabilitation, puis, sur les projets d’éco-quartiers qui aiguillonnent maintenant le renouvellement de la ville. J’ai été ainsi tour à tour concepteur, puis animateur d’« espaces publics de débat ». Le mouvement participatif étant alors très peu accompagné par la recherche, on m’a rapidement demandé de consigner, de raconter ces expérimentations, récits qui sont devenus des germes méthodologiques, et même de premières approches évaluatives. Ma posture professionnelle en a été bouleversée, passant de celle d’un concepteur appuyant son projet sur une meilleure prise en compte des besoins des usagers, à une implication militante et politique où le projet urbain est devenu prétexte à l’animation de nouvelles formes de démocratie.«« Les z’habitants »» en particulier, à force de me montrer les difficultés qu’ils rencontrent à avoir droit à la parole et à être pris au sérieux dans l’expression de leurs compétences, m’ont poussé à chercher des moyens concrets et efficaces de ré-équilibrer les forces entre les élus, les professionnels et les habitants. De plus, les principes de nécessité d’une régénération de notre démocratie représentative me sont apparus principalement fondés sur l’exigence de la prise en compte des plus exclus du contrat social. Notre société post-état providence sait faire rouler la plupart des trains à l’heure, que ce soit pour le logement, la santé, les subsistances, l’éducation, les droits fondamentaux. Mais pour certains, cela reste des droits inaccessibles, et ce sont eux qui ne sont justement pas pris en compte dans le processus de construction du commun.

    Qui plus est, ils sont absents (exclus, encore ?) des processus de participation proposés par l’institution. Bien trop souvent, les municipalités, les autres collectivités territoriales et l’institution étatique ne sont pas crédibles pour mettre ces populations en confiance suffisante pour qu’elles y perçoivent un intérêt.Pourtant, s’il y a raison urgente à l’organisation d’assemblées participatives, n’est-ce pas pour lutter contre l’éclatement d’une société qui conforte les solutions communautaristes ? Pour revenir au fondamental démocratique il nous faut «faire société» en construisant des espaces d’altérité où chacun peut s’initier à l’étrange étranger.C’est sur ces questions que nous avons créé le Parlons-en, expérimentation multiforme proposée par des citoyens en question et en recherche et adoptée par des citoyens en galère. Ceux-ci ont investi le lieu et l’ont pérennisé, je devrais dire institué, pendant plus de dix ans, avec une kyrielle de projets qui ont réellement changé le quotidien, ou les représentations, des «habitants de la rue» de Grenoble, et de ceux qui les côtoient. Ce sont des projets adaptés, minuscules ou conséquents, autonomes ou partenariaux, mais tous sont restés en lien direct avec les gens qui avaient lancé la question, fait collectivement le contour d’un problème, imaginé diverses solutions, depuis un témoignage ou une résistance de leur vie personnelle. à la veille d’une nouvelle séquence du Parlons-en qui dépasse son rythme intermittent et sans domicile fixe pour s’investir dans un local attitré et permanent, il m’a semblé important d’en faire le récit – même partiel et partial puisqu’établi de mon seul point de vue – pour formaliser un point d’appui aux évolutions nécessaires à porter. C’est aussi, dans une histoire de la participation pleine de déception, d’erreurs et de frustrations, voire de trahisons, une façon de rendre compte d’une exceptionnelle réussite, pourtant très discrète, mais si concrète et enthousiasmante !

    http://www.capacitation-citoyenne.org/wp-content/uploads/2020/05/LeRe%CC%81citP-en14avril-copie.pdf

    > En savoir plus
  • Les communs à l’épreuve du projet urbain et de l’initiative citoyenne

    Auteur(s) : Leïla Kebir et Frédéric Wallet

    2021

    Le projet scientifique « BIenS COmmuns et TErritoire » (BISCOTE) porte sur le thème émergent des biens communs en tant que nouvelle approche de création et de gestion des ressources urbaines et territoriales.
    Que sont ces « nouveaux » communs, en quoi consistent-ils concrètement, comment mobilisent-ils le territoire, ses ressources, ses acteurs et ses proximités ? Quelles implications ont-ils en termes d’évolution des systèmes d’acteurs, de coordination, de gouvernance et de cadre juridique ? Dessinent-ils les contours d’une nouvelle manière de faire territoire ? Enfin en termes d’action publique, comment s’invitent-ils dans la définition des orientations prises et des programmes d’action mis en œuvre ? Dans quelle mesure cela modifie-t-il les contours de ces politiques, la manière de les définir et de les mettre en œuvre ?
    Autant de questions auxquelles cet ouvrage apporte des éléments de réponse en recensant plus de 140 initiatives locales et en en analysant une dizaine de manière approfondie. Ainsi, il permet un examen à la loupe d’un phénomène foisonnant et encore peu instruit.

    Editions du PUCA. Document téléchargeable gratuitement

    http://www.urbanisme-puca.gouv.fr/les-communs-a-l-epreuve-du-projet-urbain-et-de-l-a2239.html

    > En savoir plus
  • La participation citoyenne à l’échelle des intercommunalités

    Auteur(s) : Réseau des conseils de développement bretons

    2021

    En novembre 2020, le Réseau des Conseils de développement bretons a organisé un Webinaire avec pour thème la participation citoyenne à l’échelle des intercommunalités.

    Pour aborder ce sujet, un intervenant de renom a été sollicité : Loïc Blondiaux. Enseignant chercheur, il est notamment Directeur de publication de la revue Participations. Revue de sciences sociales sur la citoyenneté et la démocratie et Président du conseil scientifique du GIS Participations, décision, démocratie participative, dirigé par le CNRS.

    https://conseils-de-developpement.fr/webinaire-la-participation-citoyenne-a-lechelle-des-intercommunalites/

    > En savoir plus
  • De la démocratie en France. En finir avec les faux-semblants

    Auteur(s) : Loïc Blondiaux

    2021

    En France, les mouvements sociaux récents expriment une crise démocratique, à laquelle le gouvernement répond par la violence ou des faux-semblants de participation. Il importe donc de réformer nos institutions pour redonner une place à la délibération.

    Esprit, 2021/4 (Avril), p. 87-99

    https://esprit.presse.fr/article/loic-blondiaux/de-la-democratie-en-france-43284

    > En savoir plus
  • Se développer en rhizome. Guide pratique sur la cocréation

    Auteur(s) : André Fortin – Franck Louesdon

    2021

    Participer au renforcement de communautés de pratique autour de la cocréation et se faire inspirer pour se lancer dans l’aventure. Telle est l’intention de ce manuel complet et très illustré.

    Le Guide pratique sur la cocréation est issu des années d’expérience des auteurs sur le terrain. Il présente un processus de cocréation et fournit plusieurs éléments de réflexion à intégrer ainsi que des pistes concrètes menant à l’action.

    Version numérique gratuite, version papier payante.

    https://guidecocreation.com/

    > En savoir plus
  • Le rôle du droit en démocratie participative

    Auteur(s) : Joy Boswell

    2021

    Alors que les dispositifs de démocratie participative se multiplient sur le territoire, le droit qui encadre cette dernière reste peu connu et peu étudié. Il soulève pourtant des questions structurantes.

    Comment imaginer des lois qui protègent les personnes impliquées tout en permettant l’innovation démocratique ? Est-ce que l’encadrement ne risque pas de rendre certains dispositifs inopérants (comme ce fut le cas pour les pétitions) ? Les collectivités ont-elles les compétences légales pour faire de la démocratie participative ? Comment garantir les principes d’inclusion, d’impartialité, d’égalité… ? Faut-il attendre la création des lois ou être à l’avant garde ?

    Camille Morio, enseignante chercheuse à Science Po Saint-Germain-en-Laye, est l’une des rares spécialistes du droit de la démocratie participative en France. Elle livre ici une analyse précieuse des chantiers et opportunités du secteur.

    Des éléments qui en disent long sur notre système et notre culture démocratique.

    Bienvenue dans « Les Voix de la démocratie » par Fluicity ; la série d’interviews qui explore les points de vue et les enjeux territoriaux de notre démocratie en mouvement. 

    https://get.flui.city/droit-democratie-participative-interview-camille-morio/

    > En savoir plus