Documents

Retrouvez ici livres, articles, manuels méthodologiques, rapports, textes de loi, chartes, films...


  • Type de document

720 documents trouvés
  • Cycle Concertation et numérique – Internet et la logique du nombre – Atelier #4

    Auteur(s) : Institut de la Concertation et de la Participation Citoyenne

    2017

    Dans le cadre du cycle Concertation et numérique organisé par l’Institut de la Concertation et de la Participation Citoyenne

    es pratiques numériques, en particulier les usages des réseaux sociaux, accordent une place importante au “nombre”. L’omniprésence de ces nombres affectent-elles les pratiques numériques qui touchent au fonctionnement de notre démocratie ? L’impact d’une pétition en ligne est-il comparable à celui d’une pétition papier, d’une manifestation dans la rue, ou même d’un référendum, si non pourquoi ? Le vote en ligne, dans la mesure où il serait offert à l’échelon local ou national, aura-t-il un effet sur les taux d’abstention ?  Comment résoudre l’injonction contradictoire entre ouverture au plus grand nombre et sécurisation des dispositifs (donc forcément mise en place de critères, de procédures d’inscription…) ?

    La légitimité des outils numériques de mobilisation, de sondage ou de prise de décision, les pratiques qu’ils suscitent, et leur perception par les pouvoirs publics seront au coeur des interrogations de cet atelier “Concertation et numérique”.

    • Tatiana De Feraudy, Chercheure Fabrique Urbaine à l’Institut du développement durable et des relations internationales (IDDRI)
    • Pascal Clouaire,  adjoint à la démocratie locale  de la Ville de Grenoble    & Pierre-Loïc Chambon, directeur de projet démocratie locale à la Ville de Grenoble, sur les questions du vote en ligne, de sa sécurité, de sa légitimité à l’échelle de la collectivité
    • Pablo Sànchez Centellas,  EPSU, sur  le droit d’initiative citoyenne européen et la campagne right2water
    • David Prothais, Eclectic Experience, sur l’exemple des outils numériques d’un débat public sur la 3ème ligne de métro de Toulouse.
  • Cycle Concertation et numérique – Inclusion par le numérique dans les dispositifs participatifs – Atelier #3

    Auteur(s) : Institut de la Concertation et de la Participation Citoyenne

    2016

    Dans le cadre du cycle Concertation et numérique organisé par le GIS Démocratie et participation et l’Institut de la Concertation et de la participation citoyenne

    A l’heure où le recours au numérique semble se développer au sein de dispositifs de concertation (consultations sur les projets de loi sur la République Numérique et sur la biodiversité, budgets participatifs de Paris et de Grenoble, débats publics de la Commission Nationale du Débat Public, site de Madame la Maire de Paris…), la question de l’apport concret des outils numériques, dans leur grande hétérogénéité, se pose avec d’autant plus d’acuité. Leur intérêt réside-t-il dans leur capacité à inclure de nouveaux publics, ou à améliorer la qualité de la délibération, c’est-à-dire la qualité et la diversité des paroles recueillies ? Dans quelle mesure, ou plus précisément dans quelles conditions, participer en ligne peut-il contribuer à renforcer les modalités de co-construction d’un projet ou d’une politique publique ? Quelles sont les bonnes pratiques en la matière ?

    • Magali Nonjon, Maître de Conférences en Science Politique à l’IEP d’Aix en Provence.
    • La mobilisation des habitants des quartiers en difficulté de Marseille autour de l’amélioration de leur cadre de vie : les projets NoaillesTousIci et Mérou (Médiatisation des Rénovations Urbaines) – UrbanProd (Julien Coclet)
    • Le numérique dans les budgets participatifs (budgetparticipatif.info – Gilles Pradeau
    • Sites internet participatifs & réseaux sociaux dans le cadre des débats publics sur les grands projets d’infrastructures – Eclectic Experience (Sofia Aliamet)
  • Retour sur les 4è Rencontres du dialogue citoyen (2019)

    Auteur(s) : Conseil départemental de Haute-Garonne

    2019

    Le rendez-vous des acteurs et actrices de la démocratie participative
    16 février 2019

    Voilà déjà 4 ans que le Conseil départemental de la Haute-Garonne s’est engagé dans une démarche de démocratie participative auprès des Haut-Garonnaises et Haut-Garonnais.

    Nous avons développé des espaces de concertation, d’expression de dialogue et de co-constructions avec les habitant.es qui ont permis la mise en œuvre d’actions concrètes dans les diverses politiques départementales.

    Conscient de la nécessité de favoriser la culture de la participation, de connecter les acteur·rice·s des territoires et de croiser les expériences, nous organisons chaque année les rencontres du Dialogue citoyen.

    https://dialoguecitoyen.haute-garonne.fr/wp-content/uploads/2019/09/CRR-4eme-rencontres-DEF.pdf?utm_source=sendinblue&utm_campaign=Restitution_des_4e_Rencontres_du_dialogue_citoyen_et_annonce_des_5e_Rencontres&utm_medium=email
  • L’INTERNET ET LA DÉMOCRATIE NUMÉRIQUE

    Auteur(s) : Philippe Ségur, Sarah Périé-Frey

    2017

    Apparu dans un contexte d’affaiblissement de la démocratie représentative classique, l’Internet offre aujourd’hui à tout un chacun une tribune mondiale de libre expression et transforme virtuellement l’individu en ” e-citoyen “. De ce fait, il change radicalement la relation au pouvoir, bouleverse les circuits de décision habituels et induit de nouvelles modalités de participation à la vie politique. Mais s’agit-il d’un complément des pratiques démocratiques traditionnelles ou d’un renouvellement pur et simple de celles-ci ? Réalisé par de jeunes chercheurs en droit de l’Université de Perpignan Via Domitia, cet ouvrage apporte des éléments de réponse à cette question par un réexamen des notions classiques de liberté d’expression, d’égalité, de démocratie et d’ordre public appliquées au numérique. Blogs, e-propagande, partis pirates, hacking, cybercriminalité, censure électronique sont ainsi quelques-uns des thèmes portés par une brûlante actualité, sur lesquels les auteurs ont porté leur réflexion.

    https://books.openedition.org/pupvd/2748
  • Internet et la brutalisation du débat public

    Auteur(s) : Romain Badouard

    2018

    Internet nous rend-il plus agressifs, ou plus tolérants à l’égard de l’agressivité, dans nos discussions politiques du quotidien ? Romain Badouard dresse une cartographie de la violence des débats numériques, de ses usages et de ses effets.

    https://laviedesidees.fr/Internet-et-la-brutalisation-du-debat-public.html
  • Citoyen hackeur – Enjeux politiques des civic tech

    Auteur(s) : Clément Mabi

    2017

    Pour accroître la participation citoyenne et la réactivité politique, de nouvelles civic tech revendiquent aujourd’hui de « hacker » la démocratie. Au delà de la séduction qu’elles peuvent exercer, ces technologies numériques peuvent-elles transformer la politique en profondeur ? Quel projet portent-elles ?

    Cartographie des civic tech

    https://laviedesidees.fr/Citoyen-hackeur.html
  • Cultivons la participation citoyenne

    Auteur(s) : e-graine

    L’auteur du site

    e-graine est un mouvement d’éducation à la citoyenneté mondiale composé de 5 associations régionales (Ile-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes, Grand Est, Nouvelle-Aquitaine et Occitanie). Sur ces territoires, les associations cultivent l’envie d’agir pour un monde solidaire et responsable.

    La démarche

    Les démarches de concertation deviennent de plus en plus présentes, notamment depuis la loi sur le dialogue environnemental qui oblige à la mise en place d’actions de concertation dans des cadres précis. Pourtant, toutes les démarches ne se ressemblent pas et ne laissent pas la même place à la participation des citoyen.ne.s.

    Les démarches participatives et de concertation doivent permettre une construction collective entre acteurs d’un territoire grâce à l’échange, la réflexion, le débat et la coopération.

    Ce site présente des expériences . Elles reflètent notre approche de la participation qui met véritablement les citoyen.ne.s au centre !  Elles n’ont pas pour vocation de donner une « recette » applicable telle qu’elle, mais plutôt de valoriser quelques éléments clés qui favorisent une belle dynamique.

    https://www.cultivonslaparticipationcitoyenne.org/
  • The Civic Tech Field Guide

    Le Civic Tech Field Guide est un répertoire mondial d’outils et de projets de civic tech. C’est un projet officiel de Civic Hall, un centre de collaboration à but non lucratif unique en son genre pour les innovateurs démocratiques, basé à New-York.

    Des milliers de praticiens des technologies civiques de plus de 100 pays du monde ont contribué à cette ressource vivante. Nous cataloguons non seulement les outils, mais également le côté social de notre domaine: les conférences, les bailleurs de fonds, les prix, les principes de conception et les cahiers.

    Nous incluons les gouvernements, les technologies civiques, les technologies des médias et la haute technologie dans notre définition de «la technologie au service du bien public». C’est une collection gratuite, sous licence Creative-Commons, conçue pour vous aider dans votre travail. Que vous souhaitiez ajouter vos propres projets, apprendre des autres ou effectuer des recherches dans notre domaine, nous vous invitons à les consulter.

  • Débrief du Grand débat national Haute-Garonne et alentours. Compte-rendu GEP (juin 2019)

    Auteur(s) : ICPC - Institut de la Concertation et de la Participation Citoyenne

    2019

    Comment le Grand Débat national vient-il questionner nos pratiques professionnelles et les faire évoluer ?  En quoi bouscule-t-il (ou non) l’actualité de la participation citoyenne ?

    L’apéro-groupe d’échanges de pratiques qui a eu lieu le mercredi 12 juin 2019 de 18h30 à 21h00, au Lab’Oïkos à Toulouse avait pour objectif de mettre en commun les réflexions, interrogations et expériences du Grand Débat national en Haute-Garonne et alentours.

    • Regards et expériences croisés de praticien.ne.s de la participation citoyenne du territoire :
      • Jérôme Bourgeois, consultant
      • Emma Lebelle, citoyenne observatrice
      • Franck Rivière, étudiant en ingénierie de la concertation
      • Mathilde Soulié, fonctionnaire territoriale
    • Atelier “Comment le Grand Débat a-t-il un impact sur nos métiers ? Quels enseignements en tirons-nous pour l’évolution de nos pratiques ?”
  • Des énergies citoyennes, un foisonnement d’initiatives dans les territoires

    Auteur(s) : Patrick Norynberg

    2019

    Ce livre est un témoignage sur les pratiques émancipatrices d’intelligence collective qui sont  nombreuses mais peu connues. Dans le cadre de démarches innovantes et de co-construction, Patrick Norynberg expose des exemples concrets et une analyse pour interpeller les institutions afin d’agir
    sur les choix stratégiques à venir dans les collectivités locales jusqu’à l’Etat.

    Il cherche ainsi à contribuer à la promotion de certaines initiatives et capitaliser les expériences remarquables, innovantes et valorisantes pour ce qu’elles sont et pour leurs acteurs. Certaines villes participatives encouragent la citoyenneté active comme Valenton, Dunkerque, Choisy le Roi, Kingersheim, Hazebrouck, la Verrière. L’auteur s’appuie sur la capacité qu’ont les gens de passer du Je au Nous, de manière concrète et au quotidien. Au travers de récits d’expériences tangibles, il analyse ce que l’on peut produire collectivement dans les territoires, en plaçant les habitants au coeur de ces pratiques.

    Présentation de l’ouvrage et interview de l’auteur

    Site de l’auteur

     

  • Fabrique de transition démocratique – Implication des citoyens dans la transition énergétique en Europe

    Auteur(s) : Sylvie Lacassagne,Christiane Maurer, Mathilde Buron-Jacob

    2018

    Fin 2015, les États du monde entier se réunissaient à Paris. Ils affirmaient leur volonté commune d’empêcher la hausse des températures par rapport à l’ère pré-industrielle et de tout faire pour la limiter à 1,5°C. Pourtant en 2017, après trois années de stagnation, les émissions mondiales de gaz à effet de serre sont reparties à la hausse. Le dernier rapport du GIEC confirme que les engagements pris pendant la COP21 seront particulièrement difficiles à atteindre et appelle à un sursaut international : faire plonger les émissions de CO2 de toute urgence.
    Dans ce contexte, les villes ont un rôle très important à jouer.

    Alors que la volonté des citoyens de s’impliquer directement dans l’action publique s’accentue, les villes cherchent en parallèle à faire participer davantage les habitants dans la mise en oeuvre de leurs politiques publiques. L’objectif principal est de pallier la crise démocratique en renforçant la capacité d’agir des individus, et donc, en leur transférant davantage de pouvoir.

    Des transformations de la société

    Les villes, comme toutes les institutions, doivent aujourd’hui faire face à de nombreux bouleversements de la société. Elles connaissent une baisse conséquente de leurs moyens financiers alors même que les domaines dans lesquelles elles sont sollicitées sont de plus en plus larges. Il leur faut donc trouver de nouveaux modes d’action pour pouvoir exercer l’ensemble de leurs compétences. Elles sont également dépassées par un certain nombre d’enjeux internationaux. On constate un déplacement du pouvoir, celui des institutions traditionnelles diminue au profit d’acteurs transnationaux qui tendent à rebattre les cartes du jeu (GAFA, multinationales, terrorisme etc.).

    Enfin et surtout, elles font actuellement face à une véritable crise démocratique. Ce phénomène se traduit notamment par une crise de confiance sans précédent des citoyens à leur égard. Nombre d’entre eux ont le sentiment d’avoir été trahi, ou, du moins, de ne pas être écouté, le sentiment qu’il existe un décalage important entre ce que la population demande et ce que proposent les institutions.

    Face à une telle évolution, les méthodes descendantes traditionnelles se trouvent être de plus en plus inadaptées. Les individus, comme les institutions, recherchent de nouveaux modes de gouvernance qui situent « le pouvoir dans un lieu d’échange à l’intersection de la sphère économique, la sphère publique et la sphère associative ». Il s’agit donc de faire évoluer l’action publique en travaillant avec un plus large panel d’acteurs et en favorisant l’implication des citoyens dans la prise de décision.

    Cas étudiés

    Trois villes sont étudiées en détail : Cadix (Espagne), Grenoble (France) et Maastricht (Pays-Bas), des prolongements de réflexion sont proposées avec les villes de Reykjavic (Islande), Barcelone (Espagne), Viladecans (Espagne), Louvain (Belgique), Leeds (Angleterre), Amersfoort (Pays-bas), Polotsk (Biélorussie), Pazin (Croatie), Anvers (Belgique), Cascais (Portugal), Guadalajara (Mexique), Gdansk (Pologne) et 8 villes Living streets.

    Rapport réalisé en partenariat avec Energy cities et l’ADEME.

    https://energy-cities.eu/wp-content/uploads/2019/03/fabrique_transition_democratique.pdf
  • Autorités locales et société civile: Alliées pour une transition énergétique en Europe et aux Etats-Unis

    Auteur(s) : Irene Garcia, Divya Khandke

    2019

    Lorsqu’il s’agit de relever des défis mondiaux complexes tels que le changement climatique, il est clair qu’un partenariat transatlantique est nécessaire comme condition préalable à toute solution viable. Les liens entre l’Europe et les États-Unis sont peut-être en train de s’affaiblir ces derniers temps au plus haut niveau politique. Cependant, les villes et leurs citoyens maintiennent les nations unies par leur volonté de collaborer et d’apprendre les unes des autres.

    Ce rapport présente les principales leçons tirées des villes pour des partenariats réussis avec la société civile dans six dimensions clés :

    1. Offrir de réelles possibilités de participation à la planification et à la mise en œuvre avec transparence et un accès facile à l’information sur les possibilités existantes ;
    2. Établir la confiance et aider les acteurs de la transition énergétique à comprendre la vision et les objectifs de la ville, notamment sa volonté d’aligner les besoins et de construire quelque chose avec la société civile ;
    3. Établir des principes autour de la participation de la société civile pour la rendre significative, car elle est coûteuse en temps et en argent ;
    4. Etre clair sur le processus, les étapes et les objectifs du partenariat ;
    5. Trouver les institutions appropriées qui représentent les communautés concernées; et
    6. Promouvoir la réglementation et modifier les marchés publics de manière à renforcer le rôle de la société civile et à faciliter le déploiement des énergies renouvelables.

    Rapport en partenariat avec Energy cities et the German Marshall Fund in United States,  publié en anglais.

    https://energy-cities.eu/wp-content/uploads/2019/09/Energy-Allies_report_July2019.pdf
  • Le Grand & Vrai Débrief – Infographie 5 juillet 2019

    Auteur(s) : ICPC-Institut de la Concertation et de la Participation Citoyenne

    2019

    L’Institut de la Concertation et de la Participation Citoyenne a organisé un événement “Le Grand et Vrai Débrief” le 5 juillet 2019 à destination des praticien.ne.s et chercheur.e.s, afin de dresser le bilan et de mettre en commun nos observations et réflexions, tant sur la méthode que sur le fond,  pour capitaliser les enseignements pour de futurs exercices.

    Ce document est une infographie présentant quelques éléments clés. Pour en savoir plus, consultez le compte-rendu. 

    Les principaux moments de la matinée :

    • Bilan critique du Grand débat national
      Au-delà des aspects « méthodologiques », quelle aura été la finalité et la portée de ce débat ? Si le gouvernement s’est engagé à « prendre en compte » les contributions, la réponse politique a-t-elle été à la hauteur des attentes des citoyens et de l’enjeu démocratique ?
      Table ronde avec  Loïc Blondiaux, Isabelle Falque-Pierrotin, Bernard Reber
    • Les coulisses du Grand débat national : un autre regard par ses prestataires
      Quels éléments moins connus du public expliquent les choix qui ont été faits en termes de méthode ?
      Atelier avec Judith Ferrando y Puig, Thibaut Dernoncourt, Catherine Petit
    • Analyse des données et synthèse(s) du Grand Débat National et du Vrai Débat
      Quels outils ? Pour quels résultats ? Quels sont les avantages et limites de chaque méthode d’analyse ?
      Atelier avec Antoine Brachet, Laurent Dartigues, Sophie Guillain
    • Quelles incidences sur la participation citoyenne dans les territoires ?
      La mise en lumière de cet exercice participatif produira-t-elle des effets sur la perception des élus et administrations, et sur les attentes des citoyens concernant la participation ?
  • Le Grand & Vrai Débrief – Compte rendu 5 juillet 2019

    Auteur(s) : ICPC-Institut de la Concertation et de la Participation Citoyenne

    2019

    Trois mois après l’annonce des conclusions du Grand débat national, quel bilan en tirer ?

    L’Institut de la Concertation et de la Participation Citoyenne a organisé un événement “Le Grand et Vrai Débrief” le 5 juillet 2019 à destination des praticien.ne.s et chercheur.e.s, afin de dresser le bilan et de mettre en commun nos observations et réflexions, tant sur la méthode que sur le fond,  pour capitaliser les enseignements pour de futurs exercices.

    Les principaux moments de la matinée :

    • Bilan critique du Grand débat national
      Au-delà des aspects « méthodologiques », quelle aura été la finalité et la portée de ce débat ? Si le gouvernement s’est engagé à « prendre en compte » les contributions, la réponse politique a-t-elle été à la hauteur des attentes des citoyens et de l’enjeu démocratique ?
      Table ronde avec  Loïc Blondiaux, Isabelle Falque-Pierrotin, Bernard Reber
    • Les coulisses du Grand débat national : un autre regard par ses prestataires
      Quels éléments moins connus du public expliquent les choix qui ont été faits en termes de méthode ?
      Atelier avec Judith Ferrando y Puig, Thibaut Dernoncourt, Catherine Petit
    • Analyse des données et synthèse(s) du Grand Débat National et du Vrai Débat
      Quels outils ? Pour quels résultats ? Quels sont les avantages et limites de chaque méthode d’analyse ?
      Atelier avec Antoine Brachet, Laurent Dartigues, Sophie Guillain
    • Quelles incidences sur la participation citoyenne dans les territoires ?
      La mise en lumière de cet exercice participatif produira-t-elle des effets sur la perception des élus et administrations, et sur les attentes des citoyens concernant la participation ?

    Une infographie présentant quelques éléments clés du compte rendu est également disponible.

  • La concertation est-elle rentable ? Note de lecture

    Auteur(s) : Pierre-Yves Guihéneuf

    2019

    Note de lecture de l’ouvrage :

    La concertation est-elle rentable ? Environnement, conflits et participation du public
    Cécile Blatrix et Jacques Méry (coord.), Edition Quæ, 2018

    Note établie par Pierre-Yves Guihéneuf, Institut de la Concertation et de la Participation Citoyenne, août 2019.

  • La concertation est-elle rentable ? Environnement, conflits et participation du public

    Auteur(s) : Cécile Blatrix et Jacques Méry (coord.)

    2019

    À quoi sert la concertation ? Mérite-t-elle le temps, l’énergie et les budgets qui y sont consacrés ? Que peut-on, ou ne peut-on pas en attendre ? À l’inverse, à quoi s’expose-t-on faute de concertation ?

    En interrogeant les coûts et, symétriquement, les « bénéfices » de la concertation, cet ouvrage aborde une dimension importante de l’évaluation des processus participatifs.

    L’ouvrage présente des contributions de scientifiques issus de différentes disciplines (économie, droit, science politique, sociologie, géographie…) et confronte des études de cas dans plusieurs secteurs :  déchets, aménagement, eau et assainissement.

    Lire notre note de lecture

    Cécile Blatrix est professeure de science politique à AgroParisTech – Institut des sciences et industries du vivant et de l’environnement. Jacques Méry est Ingénieur de recherche à l’Irstea – Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture.

    Télécharger l’ouvrage (payant)

    Sommaire

    I. Une analyse des coûts de la concertation : la gestion des déchets ménagers en Ile-de-France

    1. La mesure du coût de la concertation : un point aveugle de la recherche. Cécile Blatrix, Jacques Méry

    2. La gestion des déchets ménagers en Ile-de-France et la concertation autour du Predma. Cécile Blatrix

    3. Le stockage des déchets non dangereux au cœur du conflit à Saint-Escobille (Essonne). Cyril Fiorini

    4. Monétariser les externalités de gouvernance dans la gestion des déchets. Cécile Blatrix, Cyril Fiorini, Jacques Méry

    5. Les coûts de la concertation : représentations et estimations. Cécile Blatrix

    II. Coûts et concertation

    6. Faire parler les usagers ou faire entendre les gestionnaires ? Catherine Carré, José-Frédéric Deroubaix

    7. Les coûts (et les bénéfices) de la participation locale pour les promoteurs immobiliers. Alexandre Coulondre 

    8. L’ambivalence des seuils économiques de déclenchement de la concertation environnementale. Raphaël Brett

    9. Vers une démocratie participative « low cost » ? Cécile Blatrix, Noé Gérardin

    10. L’évaluation socio-économique des projets : jalons pour une prise en compte des coûts de gouvernance. Jacques Méry, Rémi Barbier

    Conclusion

     

    https://www.quae.com/produit/1550/9782759227631/la-concertation-est-elle-rentable
  • LA DEMOCRATIE C’EST VOUS !

    Auteur(s) : Paul Le Fèvre

    2019

    Le fossé grandissant entre le peuple et l’élite risque de conduire à l’effondrement de la démocratie si aucune action vigoureuse n’est entreprise rapidement pour tenter de le réduire. Le déconcertant mouvement des « gilets jaunes » en est la plus récente illustration.
    L’introduction du tirage au sort comme mode de désignation des représentants du peuple aux côtés (et non à la place) du mode classique de l’élection contribuera à réconcilier deux mondes qui se servent depuis trop longtemps de boucs émissaires réciproques.  Élus et gens ordinaires seront désormais tous à bord du même bateau et responsables ensemble de son cap.
    Sur le terrain judiciaire, c’est par le sort que sont choisis depuis deux siècles les jurés siégeant à la Cour d’assises. En ma qualité d’avocat, je constate à quel point ces citoyens savent se montrer dignes de la mission qui leur est confiée.
    Sur le plan politique, la désignation par le sort a été abondamment utilisée dans l’Histoire. Elle était vue comme une garantie démocratique essentielle. Le tirage au sort est donc un retour aux sources.
    http://www.alma-editeur.fr/la_democratie_cest_vous.html
  • Boîte à outils Visions +21 – Co-construction de visions souhaitables pour des territoires durables

    Auteur(s) : Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie

    2013

    Pour permettre aux collectivités locales de s’emparer des réflexions du groupe de travail national sur les “Agendas 21 de demain” et d’animer une démarche de prospective de leur propre Agenda 21 local, une boîte à outils a été développée au cours de l’année 2013. Des collectivités en Gironde, en Midi-Pyrénées et en Bretagne ont contribué à l’enrichir. Elle se présente sous la forme d’une série d’outils-exercices, à moduler en fonction des besoins des collectivités. Certains outils sont plus destinés à co-produire une vision souhaitée d’un territoire durable. D’autres ont plus vocation à s’interroger collectivement sur les processus en cours et à décliner un scénario adapté au territoire. Comme toute boîte à outils, l’usage et le choix des outils à mettre en œuvre sont à adapter aux spécificités du territoire en s’inspirant des exemples conduits avec la ville de St Orens, avec Lorient Agglomération, le département de la Gironde, le Comité régional A21 Bretagne, la région Midi-Pyrénées et les modes d’emplois, conseils, tutoriaux qu’ils nous ont aidé à construire…

    Le site dédié à la boîte à outils Visions+21 a été co-développé par le Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie et Strategic Design Scenarios.

    La Boite à outils Visions+21 est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

    Les principes sont assez simples :

    – Vous avez le droit de copier, reproduire, modifier la Boîte à outils Visions+21
    – Attention, si vous générer une oeuvre dérivée à partir de la Boîte à outils Visions+21 vous devez inscrire l’oeuvre dérivée sous la même Licence Creative Commons.
    – Vous devez citer les auteurs de celle-ci (Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie et Strategic Design Scenarios)
    – La création/conception de la Boîte à outils Visions+21 ne peut être vendue, ou facturée. En revanche, l’animation d’un atelier où la Boîte à outils Visions+21 est utilisée, peut, bien entendu être facturé (mais dans ce cas, c’est la mission d’animation qui est rémunéré et non pas la conception de l’outil).

    http://www.sustainable-everyday-project.net/boite-a-outils-visions-21/2014/02/03/boite-a-outils/
  • Des communes & des citoyens

    Auteur(s) : Yvan Lubraneski, Fanny Lacroix, Daniel Cueff, Jérôme Perdrix, Alain Lamour

    2019

    Dans les récits qui vous sont proposés ici, aux Molières, à Châtel-en-Trièves, à Langouët, à Ayen, à Longpont-sur-Orge, de nouvelles pratiques politiques voient le jour et s’inventent à tâtons, mais il se construit sûrement un nouveau monde, s’appuyant sur les réalités quotidiennes et proches, tout en restant connecté aux enjeux planétaires qui interrogent notre avenir commun.

    Il réhabilite le citoyen dans la cité. Ce qui est donc nouveau, c’est la capacité de faire correspondre notre besoin de repères et de perspectives de progrès avec la communauté humaine capable de s’organiser pour les mettre en œuvre.
    « Faire société » est une alchimie qui peut être la vôtre, nécessitant travail mais seule à vous garantir, en touchant de vos propres mains les réussites et les progrès réalisés, de purs bonheurs qui vous appartiennent vraiment.
    La commune est à vous ! Les élections municipales en 2020 peuvent amplifier ce que certains ont commencé.

    Cet ouvrage fait suite à un appel pour une mobilisation plus globale, pour les municipales 2020 lancé par les auteurs : https://www.descommunesetdescitoyens.fr/

    https://www.bookelis.com/politique/35118-Des-Communes-et-des-Citoyens.html
  • La concertation au service de la démocratie environnementale

    Auteur(s) : Bertrand Pancher

    2011

    Le Président de la République, Nicolas Sarkozy, missionne Bertrand Pancher, député de la Meuse en 2010 pour rédiger un rapport concernant la “modernisation des modalités de prise de décisions publiques touchant à l’environnement.”

    Le bilan des pratiques actuelles montrent que la participation réelle des citoyens aux différentes formes de débats existants est insuffisante, que le public présent n’est pas nécessairement celui qui est visé par la démarche et qu’il demeure un public averti d’experts ou de citoyens déjà engagés, que la cohérence de la démarche de concertation avec le processus de décision lui-même n’est pas garantie et qu’à l’inverse ces deux enjeux d’action publique  (concertation et décision) continuent de progresser encore trop souvent de manière indépendante l’une de l’autre.

    Pour répondre à ces enjeux, le rapport propose trois axes de travail :

    • les modalités de l’accès du public à l’information environnementale,
    • l’amélioration de la participation des parties prenantes et du public aux décisions environnementales,
    • la diversification des outils de concertation concernant les débats sur les enjeux de société.
    https://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/124000098.pdf