Documents

Retrouvez ici livres, articles, manuels méthodologiques, rapports, textes de loi, chartes, films...


  • Type de document

736 documents trouvés
  • Guide pratique d’accompagnement pour mettre en œuvre la participation et animer un projet participatif en Guyane

    Auteur(s) : Graine Guyane

    2017

    Initié en 2013, ce projet de recherche-action sur les démarches participatives en Guyane, voit le jour après 4 ans de travail assidu du réseau GRAINE : recueils d’expériences, expérimentations sur le terrain, évaluations et rédaction du guide méthodologique. Il est destiné aux animateurs nature, aux éducateurs à l’environnement, aux gestionnaires d’espaces naturels, aux élus et techniciens de collectivités locales de parcs naturels, aux animateurs de développement local…

    Rendre acteur, participer au processus de décision ou encore trouver sa place de citoyen sur les questions environnementales, sont autant d’objectifs qui ont guidé le GRAINE dans la mise en œuvre de ce projet. En effet, l’idée de ce guide méthodologique est de faciliter l’expression populaire, d’accompagner les habitants à porter leurs paroles sur les problématiques du quotidien sans prosélytisme…

    Un processus, qui s’inscrit pleinement dans une démarche éducative où l’on recherche l’émancipation, l’autonomie et la responsabilisation de la personne et du groupe au sein d’une société. Ce guide s’appuie donc sur une démarche d’éducation populaire à l’environnement, visant à renforcer le pouvoir de participation de tous, tout au long de la vie, permettant ainsi à chacun d’être acteur des décisions et de s’épanouir dans son quotidien.

    http://graineguyane.org/wp-content/uploads/2017/01/GUIDE-DP-COMPLET.compressed.pdf
  • Le partage du pouvoir local

    Auteur(s) : Jean-Marie Darmian

    2019

    La crise dite des Gilets jaunes a amplement démontré que la fracture entre les élus de tous niveaux et les citoyen(ne)s s’amplifiait au risque de devenir irrémédiable. La “réconciliation” passera par une nouvelle donne en matière de gestion locale de proximité.

    Ce livre restitue un long cheminement ayant permis de structurer depuis la Révolution, la République autour de sa cellule de base qu’est encore la commune. Différentes réformes récentes visent justement à diluer ce pouvoir local pourtant renforcé par la décentralisation Deferre dans une intercommunalité de services au risque de détruire les liens de proximité “élus(e)-citoyen(ne)s”.

    La “gestion citoyenne autonome” a transformé les rapports entre une équipe municipale et les habitants, fortement impliqués dans la gestion de la quasi-totalité des activités sociales, culturelles, sportives, environnementales ou de loisirs. C’est l’une des voies possibles que les futurs conseils municipaux devront ouvrir afin d’éviter d’être frappées par le rejet latent touchant les acteur(trice)s de la démocratie représentative.

    Endiguer la consommation boulimique de services au public, préserver la qualité des rapports humains, impliquer le maximum de personnes dans l’action politique concrète partager de manière responsable et raisonnée la gestion collective renforcer la démocratie participative en allant au-delà de la concertation faire des principes associatifs ceux du partage du pouvoir local : l’autogestion est parfaitement possible à mettre en oeuvre sur des bases simples et claires.

    Si la citoyenne et le citoyen reviennent au centre des décisions et de la gestion de la vie collective, la confiance reviendra.

     

    Jean-Marie Darmian, instituteur, adepte de la méthode éducative Freinet a occupé tous les niveaux de responsabilité élective (syndicat, mutuelle, vie associative locale, départementale et nationale, presque toutes les collectivités territoriales). Engagé durant vingt ans aux côtés de Michel Rocard, il reste un ardent défenseur des vertus de la citoyenneté active. Il est l’auteur entre autres de Le Jour où… (Le Bord de l’eau, 2017).

    https://www.eyrolles.com/Droit/Livre/le-partage-du-pouvoir-local-9782356876713/
  • La participation citoyenne – Enjeux et outils d’engagement démocratique

    Auteur(s) : Véronique Morel

    2019

    Cet ouvrage se propose d’apporter une réponse à la panne démocratique que connaissent la plupart des pays occidentaux, dont la France, où la culture de la participation tarde à se répandre. Il a donc pour objectif de montrer par l’exemple ce qui peut « faire démocratie » en France, et de quelle manière.
    C’est un guide complet pour toutes les parties prenantes souhaitant mettre en oeuvre des démarches participatives au sein de leur collectivité territoriale. Les nombreux cas concrets analysés permettront d’imaginer la démocratie de demain à tous les niveaux. Cet ouvrage est par ailleurs enrichi par les réflexions de plusieurs contributeurs, chercheurs ou professionnels reconnus du secteur (Note de l’éditeur).

    Ce livre coordonné par Véronique Morel, consultante en marketing et démarches territoriales et professeure intervenante à Grenoble École de Management, intègre une contribution de Syvie Barnezet, Pascal Jarry et Damien Mouchague, administrateurs de l’Institut de la Concertation et de la Participation Citoyenne.

    Commande à Territorial Editions ou en version numérique à la Gazette Boutique

  • Avis sur les consultations en ligne du MTES

    Auteur(s) : Mélanie Goffi, CNDP

    2019

    Cette évaluation sur les consultations publiques du ministère de la Transition écologique et solidaire a été établi par Mélanie Goffi, garante de la CNDP, à la demande de la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) qui estimait que de nombreux projets soumis à consultation publique par le ministère de la Transition écologique et solidaire et portant notamment sur la chasse et la faune sauvage étaient mis en oeuvre sans modification malgré une forte mobilisation citoyenne.

    A partir d’une analyse de 16 consultations, l’auteure estime que celles-ci sont “marquées par des faiblesses méthodologiques” et semblent être l’affaire des parties prenantes et/ou des associations, ce qui en fait “des lieux de pression plutôt que des lieux d’expression argumentée et diversifiée”. Pour les améliorer, elle fait une série de recommandations portant sur l’information du public, le fonctionnement de la plateforme, l’analyse des contributions et le reddition de comptes.

    https://www.debatpublic.fr/sites/cndp.portail/files/documents/191213_cndp_avis_lpo.pdf
  • Développer la culture de la participation – Atelier du 18 novembre 2019, Montpellier

    Auteur(s) : ICPC

    2019

    L’Institut de la Concertation et de la Participation Citoyenne a organisé cet atelier à Montpellier le 18 novembre 2019 afin d’échanger autour de la notion de culture de la participation.

    Qu’entend-on par là et comment la développer ?

     

  • Vu pour vous : Colloque sur la démocratie environnementale, novembre 2019

    Auteur(s) : ICPC

    2019

    Ce colloque a été organisé par Delphine Batho (députée, ancienne ministre de l’Ecologie) et Guillaume Gontard (sénateur). Il visait, dans un contexte « d’urgence écologique et d’effondrement de la biodiversité » à s’interroger sur l’efficacité de la démocratie environnementale. Les procédures sont-elles à la hauteur des enjeux ? Quelle est la place des citoyens dans l’élaboration des décisions et comment la renforcer ?

    Ce bref compte-rendu a été établi à partir des notes de Sofia Aliamet et de Pierre-Yves Guihéneuf qui ont assisté à deux des trois tables rondes de cette journée.

  • Boîte à outils pour animer les groupes de travail du Conseil de développement

    Auteur(s) : Conseil de développement de la Métropole européenne de Lille

    2019

    Le Conseil de développement de la Métropole Européenne de Lille a conçu un livret d’une cinquantaine de pages pour accompagner les bénévoles dans l’animation d’atelier. Pour renforcer le mode de travail collaboratif, une douzaine de fiches détaille les méthodes et astuces pour préparer, animer et conclure des ateliers.

    Cette boîte à outils est issue d’une action de formation organisée en 2017 pour les animateurs des chantiers prospectifs. Elle a vocation à être partagée plus largement, afin de diffuser des techniques et astuces qui peuvent être utiles à l’ensemble des membres des Conseils de développement.

    Partie 1 : Comment animer une réunion ?

    Partie 2 : Boîte à outils

    • Le processus d’animation
    • Lancer la dynamique de groupe
    • Introduire le sujet
    • Méthodes d’animation

    Partie 3 : Les outils d’animation

    • Fiche 1 : Métaplan (ou Post-it)
    • Fiche 2 : Groupe nominal
    • Fiche 3 : Carte mentale
    • Fiche 4 : Les six chapeaux de Bono
    • Fiche 5 : Scénario catastrophe / Scénario rêve
    • Fiche 6 : Choisir, hiérarchiser, prioriser
    • Fiche 7 : Méthodes sur et avec le terrain ! Les marches exploratoires.
    • Fiche 8 : Méthodes sur et avec le terrain ! Les visites de terrain.
    • Fiche 9 : Méthodes sur et avec le terrain ! Inviter un intervenant extérieur.
    • Fiche 10 : Comment élaborer un questionnaire ?
    • Fiche 11 : Conclure.
    • Fiche 12 : Bâtir un plan pour bien rédiger la contribution
    http://www.conseildeveloppement-lillemetropole.fr/sites/default/files/2019-11/boite_a_outils_version_web_1.pdf
  • Gérer ensemble les territoires, Vers une démocratie coopérative

    Auteur(s) : Jean-Eudes Beuret, Anne Cadoret

    2010

    Nombreuses, novatrices et souvent pertinentes, ces initiatives méritent d’être mieux reconnues afin de créer plus de synergies entre la gestion territoriale de l’environnement et les pouvoirs publics. Dialogues entre agriculteurs et ostréiculteurs au sujet de la qualité de l’eau, débats autour de la gestion d’un espace naturel ou de l’aménagement d’un quartier : les auteurs s’appuient sur trois cents projets menés en France pour dresser un portrait aux mille visages de la concertation territoriale. Ils montrent comment ces initiatives multiformes instaurent une véritable culture de la concertation indispensable à la dynamique des territoires et introduisent une nouvelle façon de vivre la participation démocratique. Mettant en perspective ces différents projets, ils établissent ensuite un ensemble de propositions pour que démocratie participative et démocratie représentative se complètent plus harmonieusement.

    En partenariat avec la Fondation de France.

    http://www.eclm.fr/ouvrage-341.html
  • Guide du municipalisme – Pour une ville citoyenne, apaisée, ouverte

    Auteur(s) : Debbie Bookchin, Ada Colau, Barcelona En Comú

    2019

    De plus en plus, nos villes sont devenues le lieu où sévissent la spéculation, les exclusions de toutes sortes et la ségrégation sociale. Pourtant, de l’Espagne aux États-Unis et à l’Afrique du Sud, en passant par le Chili, le Rojava syrien, la Serbie, la Pologne ou la France, des groupes renversent cette logique et inventent une nouvelle manière de vivre ensemble. Ce mouvement de démocratie radicale, qui s’ancre au niveau local mais se connecte au monde, place les citoyens au centre des décisions publiques et de la sauvegarde de l’intérêt général. Il réintroduit la démocratie directe en s’appuyant sur des valeurs sociales, féministes, écologiques et solidaires pour ouvrir le champ politique et en faire un espace d’émancipation et de transformation.

    Le municipalisme s’impose comme une alternative politique aux traditionnelles formes d’organisation et de pouvoir fondées sur la verticalité, la centralisation et le patriarcat. Ce guide est le fruit de la collaboration de plus de 140 maires, conseillers municipaux et militants du monde entier, tous investis dans le mouvement municipaliste mondial.

    Coordonné par la Commission internationale de Barcelona En Comú, il présente :

    • les bases théoriques du municipalisme et le rôle qu’il peut jouer, notamment dans la féminisation de la politique et la lutte contre l’extrême droite ;
    • les outils pour préparer une candidature municipaliste, développer un programme participatif, rédiger un code éthique ou financer une campagne politique ;
    • des exemples de politiques de transformation mises en œuvre dans des municipalités du monde entier en matière de logement, d’espace public ou de démocratie participative ;
    • un répertoire des 50 principales plateformes municipales dans le monde.
    http://www.eclm.fr/ouvrage-409.html
  • Quelle intégration territoriale des énergies renouvelables participatives ? État des lieux et analyse des projets français

    Auteur(s) : Médiation & Environnement, Olivier Gilbert, Fabien Reix, Jean-Stéphane Devisse

    2016

    Les projets d’énergie renouvelable participatifs (ENRp) ont considérablement gagné en visibilité en France au cours de ces dernières années. Tandis que des expériences pionnières se sont structurées autour des réseaux associatifs et des fonds d’investissement spécialisés, de nombreuses initiatives font appel au financement participatif en capital auprès des particuliers et/ou émanent de collectivités désireuses de prendre en main leur « destinée énergétique ». L’objectif de cette étude est d’améliorer la compréhension des processus sociaux à l’oeuvre autour des projets d’ENR participatives. Plus spécifiquement, l’étude vise à :

    • qualifier le jeu d’acteurs autour des projets (quelles sont les parties prenantes ? Qui sont les porteurs de projet, quelles sont leurs motivations ? Qui décide de quoi et comment ?;
    • exposer les ressources dont disposent ces derniers (notamment en termes de compétences techniques, financières ou de gestion de projet), et s’ils s’appuient sur des réseaux existants (techniques, financiers, associatifs);
    • décrire le travail de mobilisation, les processus de dialogue territorial mis en oeuvre par les porteurs de projet, ainsi que la manière dont se négocient les partenariats entre groupes de citoyens et partenaires institutionnels et privés;
    • explorer la manière dont la redistribution des bénéfices contribue à la dynamique territoriale et plus largement, à la prise en compte de la transition énergétique au plan local, au-delà d’une simple production d’ENR.

     

    Consultez aussi les annexes présentant des études de cas.

    https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/quelle-integration-territoriale-enr-participatives-2016-rapport.pdf
  • Avis de l’ADEME – Les projets d’énergies renouvelables participatifs

    Auteur(s) : ADEME

    2019

    L’ADEME distingue deux grands types de projets d’EnR participatifs, répondant à des attentes différentes :

    • Les projets à gouvernance locale où les citoyens et/ou les collectivités s’impliquent dans la gouvernance en étant actionnaires, avec une rémunération sous la forme de dividendes.
    • Les projets qui, une fois terminées les étapes de développement, se font financer une part de leur dette par des particuliers qui prêtent leur argent (souvent via des plateformes de crowdfunding) avec une rémunération sous la forme d’intérêts.

    L’ADEME encourage les collectivités et les particuliers à participer aux projets d’énergies renouvelables (EnR). La multiplication de ces projets d’EnR participatifs est nécessaire à l’accélération de la transition énergétique.

    https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/avis-ademe-projets_enr_participatifs-decembre2019.pdf
  • Démocratie participative digitale – Angoulême expérimente les projets participatifs digitaux

    Auteur(s) : Académie des Sciences du Management de Paris

    2019

    Quels sont les secteurs aujourd’hui qui ne sont pas encore impactés par le digital ?

    L’émergence des modes collaboratifs et des applications dédiées appelées Civic Tech montre que la sphère publique est concernée tant par la recherche d’efficacité de son action qu’au titre de la participation.

    On parle dorénavant de démocratie participative digitale pour signifier des dispositifs participatifs et digitaux dans l’environnement public. Cela regroupe une multitude d’actions très disparates qui sont autant d’expérimentations pour nos futurs systèmes de gouvernance, systèmes qui sont au cœur de la démocratie et de la liberté.

    Ce livre propose une analyse de la participation dans les systèmes publics ainsi qu’un panorama à date des offres digitales des Civic Tech.

    A partir de l’expérience de la ville d’Angoulême sur les projets participatifs digitaux, ce livre interroge le lecteur sur la place de la participation dans la vie publique et ce que pourrait être la démocratie participative digitale.

    Cet ouvrage est coordonné par :

    David Autissier, Maître de conférences HDR IAE Eiffel, Directeur Chaire ESSEC Changement et IMEO.

    Denis Debrosse, Chargé de mission Mairie d’Angoulême.

    Valérie Lehmann, MBA, PhD, Professeure agrégée ESG UQAM Montréal, Canada.

    Emily Metais-Wiersch, Consultante et coach en management, spécialités innovation et digital, chercheure affiliée de la Chaire Essec IMEO.

    Sommaire

    CHAPITRE 1 — La participation publique, avec ou sans les Civic Tech : ses histoires et ses défis

    1. La participation publique avant ou sans le numérique
    2. La participation publique et le numérique
    3. Quelques histoires de participation publique à méditer
    4. Pour une participation publique sensible

    CHAPITRE 2 — La révolution des Civic Tech

    1. Civic Tech : une reconnaissance institutionnelle croissante
    2. Cas d’usages actuels de la Civic Tech (vision France)
    3. Cas d’usages actuels de la Civic Tech (vision internationale)
    4. Panorama et état des lieux de la Civic Tech
    5. Derrière la partie visible des services digitaux, des enablers sont à l’œuvre…
    6. Ouverture : état des lieux de l’Open Data dans le monde
    7. Panorama des projets Civic Tech lancés par les collectivités françaises
    8. Feuille de route digitale et enjeux pour les collectivités

    CHAPITRE 3 — L’expérimentation de la ville d’Angoulême

    1. Démocratie participative à Angoulême, ville créative à la recherche de son second souffle
    2. Le projet d’ateliers participatifs digitaux de la ville d’Angoulême
    Un outil digital au service de la participation citoyenne
    CAS 1 Installation d’un Conseil Local de Santé Mentale
    CAS 2 Les Beaux Jours
    CAS 3 L’expérience avec les Cinquièmes du collège Pierre Bodet
    CAS 4 Conseil de développement
    CAS 5 Conseils citoyens d’Angoulême
    CAS 6 Dénominations dans le cadre de l’Opération de Renouvellement Urbain
    CAS 7 Dénomination de la salle polyvalente du quartier de Lunesse
    CAS 8 Tous acteurs du développement durable – Angoulême comestible
    CAS 9 Stand villes créatives de l’Unesco
    CAS 10 Deuxièmes assisses des villes bienveillantes : Les voisins bienveillants
    CAS 11 Club des ambassadeurs d’Angoulême

    CHAPITRE 4 — Tous vers la démocratie participative digitale

    1. Le renouvellement démocratique
    2. Le début des Civic Tech
    3. Vers une définition de la démocratie participative digitale
    ANNEXE 1 : 110 Civic Tech en France

    https://www.editions-ems.fr/livres/collections/academie-des-sciences-de-management-de-paris/ouvrage/526-d%C3%A9mocratie-participative-digitale.html
  • Evaluer les processus participatifs – Compte rendu atelier “Voix d’avenir” (nov 2019)

    Auteur(s) : Institut de la Concertation et de la Participation Citoyenne

    2019

    Un grand nombre d’acteurs de la participation citoyenne partagent leurs interrogations quant à l’évaluation des démarches de concertation et de participation citoyenne. Cela pose de multiples questions quant aux objectifs de l’évaluation, aux postures des acteurs, aux outils et à la vision qu’ils véhiculent.

    Pourquoi évaluer un processus de participation citoyenne ? Qu’évalue-t-on spécifiquement ? Comment ? Par qui ? Avec quels critères et indicateurs ? Comment dépasse-t-on les critères uniquement qualitatifs liés aux publics  (nombre, diversité, etc) ?

    L’évaluation d’un processus participatif implique également d’analyser l’impact (du projet, du territoire, de la décision) en croisant le regard des acteurs. Souvent, force est constater que l’évaluation d’un dispositif participatif est rendue difficile les objectifs et les attendus de la participation n’ont pas été explicités.

    Dans le cadre de l’événement “Voix d’avenir” organisé pour ses 50 ans par la Fondation de France, cet atelier proposé par l’ICPC a réuni une quinzaine de participants pour débattre des critères d’évaluation.

     

  • Plateforme numérique – Centre de la participation citoyenne DITP

    Auteur(s) : DITP

    2019

    Dans un contexte de montée en puissance des dispositifs participatifs au niveau national, du Grand Débat et de la future réforme constitutionnelle, le Centre de la participation citoyenne (avec la plateforme qui lui servira d’appui), est lancé le 25 novembre 2019, lors de la Semaine de l’innovation publique.

    Le Centre de la participation citoyenne au sein de la Direction interministérielle de la Transformation Publique (DITP) est destiné à accompagner les ministères dans leurs dispositifs de participation (notamment avec un appui au cadrage, à la conception et au pilotage des dispositifs de concertation, accompagnement sur le devoir de suite et les recommandations issues de la concertation).

    C’est un espace en ligne, dans lequel les administrations ont accès à des ressources méthodologiques et des éléments d’aide au cadrage stratégique pour lancer leurs dispositifs participatifs. On y trouve kit méthodologique, canevas d’engagements, recommandations de dispositifs à engager selon les objectifs de la concertation, recensement de prestataires spécialisés dans la mise en œuvre de dispositifs de participation, supports juridiques nécessaires et la possibilité de déployer des plateformes numériques mutualisées… Dans une perspective d’amélioration continue de la qualité des démarches participatives, un travail de capitalisation est réalisé par la valorisation de bonnes pratiques et par l’animation d’une communauté d’agents publics. Le centre a enfin pour vocation à travailler de manière rapprochée avec l’écosystème de la participation (praticiens, chercheurs, civic tech, etc.) et de partager ces travaux pour le bénéfice de tous.

    agents.participation-citoyenne.gouv.fr
  • Prospective participative – Compte-rendu rencontre #3 ICPC 44 (octobre 2019)

    Auteur(s) : Institut de la Concertation et de la Participation Citoyenne

    2019

    A l’initiative du groupe de coordination du réseau de l’ICPC 44, une rencontre a été organisée le 9 octobre 2019 de 14H à 17H au Lieu Unique, à Nantes .

    Cette rencontre a réuni une quarantaine de praticiens de la participation du territoire autour de deux intervenants Magali Marlin, chargée de prospective à Nantes Métropole et Jacky Foucher, designer, avec pour objectifs de :

    • Proposer, en réponse aux attentes des membres, d’approfondir la thématique de la
      prospective : Qu’entend-on vraiment par prospective et quelle est sa déclinaison dans l’exercice participatif ? Quelles sont les limites de l’exercice ? Quels sont les points de vigilance à avoir et qu’est-ce qui fonctionne bien dans les dispositifs participatifs de prospective en terme de méthode, de contenu, de public, d’attendu ? Quel intérêt de l’approche design dans la prospective ?
    • Pouvoir échanger des pratiques, en lien avec les interventions
    • Poursuivre l’interconnaissance entre les membres du réseau
  • Garantir un processus de concertation – Compte rendu atelier “Voix d’avenir” (nov 2019)

    Auteur(s) : Institut de la Concertation et de la Participation Citoyenne

    2019

    La multiplication des dispositifs de participation et de concertation s’est accompagnée d’une défiance envers les procédures visant à associer les citoyens à la décision publique. Cette défiance se nourrit de plusieurs types de critiques : arguments du coût de ces dispositifs, risque du consensus mou ou au contraire du conflit ouvert, décisions déjà prises, manipulation des participants, information tronquée, etc.

    Comment rétablir la confiance entre les acteurs ? Un des moyens de répondre à ces critiques est de faire appel à un garant. Le garant est chargé d’assurer la sincérité et le bon déroulement d’une concertation. Extérieur aux parties prenantes, il a pour vocation de créer un climat de confiance entre elles afin de faciliter le déroulement du processus de concertation. En aucun cas il ne donne son avis sur le projet soumis à concertation.

    Dans le cadre de l’événement “Voix d’avenir” organisé pour ses 50 ans par la Fondation de France, cet atelier proposé par l’ICPC a réuni une quinzaine de participants. Comment devenir garant ? Comment vérifier l’éthique personnelle des garants ? Comment un garant peut-il m’être utile en tant que participant ou maître d’ouvrage ? Autant de questions sur lesquelles ils ont pu échanger.

  • La concertation est-elle rentable ? Compte-rendu atelier (octobre 2019)

    Auteur(s) : Institut de la Concertation et de la Participation Citoyenne

    2019

    À quoi sert la concertation ? Mérite-t-elle le temps, l’énergie et les budgets qui y sont consacrés ? Que peut-on, ou ne peut-on pas en attendre ? A l’inverse, à quoi s’expose-t-on faute de concertation ?

    Cécile Blatrix et Jacques Méry ont tenté de répondre à ces questions en rassemblant des contributions basées sur des études de cas dans le domaine des déchets, de l’aménagement, de l’eau et de l’assainissement.

    Cet atelier du 17 octobre 2019 qui introduit un cycle d’activités sur l’évaluation de la concertation et de la participation, s’est déroulé ainsi :

    • Présentation de l’ouvrage par ses auteurs  puis débat autour de l’évaluation des processus de concertation : comment s’y prendre ? Quels sont les résultats et comment peut-on les interpréter ?
    • Atelier : quelles sont vos difficultés dans l’évaluation des processus participatifs ? qu’en attendez-vous ?
  • Evaluation des processus participatifs Guide pratique

    Auteur(s) : OIDP

    2006

    Avant de présenter les outils d’évaluation, nous croyons important de faire ressortir notre cadre conceptuel, certaines idées qui guident nos actions d’évaluation. Nous partageons aussi des doutes et nous maintenons certains débats ouverts. Ces deux parties constituent les deux premiers chapitres de ce rapport.

    Les outils d’évaluation se trouvent au sein du chapitre « Boîte à outils ». Ces derniers se divisent en Eléments premiers, qu’est-ce qu’on évalue ? et critères d’évaluation des Processus Participatifs. Les éléments premiers sont ceux qui doivent être pris en compte avant l’évaluation et décrire la diversité des situations, contextes, objectifs et thèmes autour desquels se fera l’évaluation.

    Dans « qu’est-ce que nous évaluons ? », il y a une brève typologie des expériences plus communes de participation pour nous aider dans la tâche de systématisation et de catégorisation d’expériences. Les critères d’évaluation sont les critères consensuels pour les partenaires du projet et se réfèrent à cinq domaines des processus (la coordination du processus, qui participe, sur quoi participe-t-on, comment participe-t-on et les conséquences de la participation). Dans chacun des domaines, on décrit en quoi consiste le critère (à quoi il aspire) et comment on peut faire son évaluation.

    Document d’appui Observatoires Locaux de la Démocratie Participative Phase d’application des indicateurs Observatoire International de la Démocratie Participative (OIDP)

  • Comprendre et entreprendre une évaluation participative. Guide de synthèse

    Auteur(s) : Steve Jacob ; Laurence Ouvrard

    2009

    PerƒEval est un laboratoire de recherche de l’Université Laval (Québec) qui étudie la performance et l’évaluation de l’action publique.

    L’objectif de ce pôle d’expertise et de ressources est de contribuer aux réflexions et à l’avancement des connaissances dans un domaine en plein essor. L’équipe du laboratoire PerƒEval est constituée de chercheurs: professeurs, professionnels de recherche et étudiants des cycles supérieurs (maîtrise et doctorat). Ces chercheurs  réalisent des travaux autour de trois axes principaux: l’évaluation participative, la gestion de la performance et l’éthique de l’action publique.

    La nouvelle gouvernance génère des transformations importantes du rapport entre l’État et les citoyens. La participation citoyenne est désormais considérée comme un élément essentiel à la bonne gouvernance qui occupe un espace croissant dans les processus de gestion publique au Canada. Ce courant n’épargne pas le champ de l’évaluation des politiques et des programmes publics, au sein duquel on assiste au développement d’approches participatives. Toutefois, le potentiel de l’évaluation
    participative est généralement méconnu au sein de la fonction publique et peu d’informations concrètes sur ce « nouvel» outil de gestion sont disponibles.

    L’objectif de ce guide est de fournir des repères sur l’évaluation participative. Centré sur les avantages et les inconvénients de la démarche participative, il a pour objectif d’inciter les gestionnaires, évaluateurs ou acteurs de programmes à la réflexion pour mieux identifier les atouts de ce type de démarche et anticiper les difficultés éventuelles auxquelles ils pourraient être exposés ou les questions à prendre en considération au préalable avant de se lancer dans la démarche. Ce guide s’inscrit dans le cadre d’un projet de recherche sur les pratiques exemplaires en évaluation participative financé par l’École de la fonction publique du Canada et repose en particulier sur une revue de la littérature portant sur les avantages et les inconvénients de l’évaluation participative.

    https://www.perfeval.pol.ulaval.ca/sites/perfeval.pol.ulaval.ca/files/2009__guide_eval.pdf
  • Critères d’évaluation des pratiques participatives dans l’agglomération grenobloise

    Auteur(s) : Yves Sintomer

    2005

    Grille proposée par Yves Sintomer dans le cadre du programme européen Partecipando pour évaluer les pratiques participatives