Agenda des évènements

Retrouvez ci-dessous les événements à venir dans le champ de la concertation. Cet agenda est participatif : n’hésitez pas à y ajouter vos propres ateliers, conférences, séminaires, projections, … !
Les activités organisées par ou avec l’Institut de la Concertation et de la Participation Citoyenne sont identifiés par notre logo. Retrouvez ainsi notre agenda !
Nota: vous pouvez retrouver la liste des événements passés dans la vue ‘Calendrier’


13 évènements trouvés
  • L’espace public urbain comme milieu d’expériences citoyennes

    Proposé par : Metrolab Brussels

    Le 22 septembre 2017

    14:00:00 - 16:00:00

    L’équipe du Metrolab Brussels a le plaisir de vous convier à la conférence :
    “L’espace public urbain comme milieu d’expériences citoyennes ”  donnée par Alexandra Bidet (chargée de recherche CNRS, ENS) vendredi 22 septembre 2017 de 14:00 à 16:00 au 48 Quai du Commerce (1000 Bruxelles).
    La conférence est organisée par l'équipe CriDIS du Metrolab dans le cadre du cycle de séminaires de recherche "Ville et politique: approches cognitives". Vous trouverez ci-joint l'invitation à la conférence. Inscription via mail (max. 50 places) : info@metrolab.brussels
  • Les Rencontres de l’Interrogation Démocratique (RID)

    Proposé par : Kingersheim

    Du 2 octobre 2017 au 7 octobre 2017

    Toute la journée

    Placeholder image
    Placeholder image

    Un constat, la crise de la démocratie de représentation. Comment construire ensemble du commun ? Ici, ailleurs, des pratiques, des expériences, à partager, à interroger, pour co-construire à partir de nos doutes. Opérer un véritable retournement démocratique en mettant l’intelligence collective au cœur des métamorphoses de notre société. Passer du «pourquoi» au «comment» par des outils méthodologiques car on ne peut pratiquer vraiment le changement qu’en changeant de pratiques. Voilà le programme des Rencontres de l’Interrogation Démocratique à Kingersheim (68).

       (Nouvelle fenêtre)
  • Pouvoir d’agir des citoyen.ne.s : le community organizing à Bruxelles

    Proposé par : periferia

    Le 5 octobre 2017

    19:00:00 - 21:00:00

    Pouvoir d’agir des citoyen.ne.s : le community organizing à Bruxelles 

    L’expérience de l’Alliance Citoyenne (Grenoble, France)

    Présentation et discussion
    Face au déficit de participation citoyenne et à la difficulté de mobilisation, le community organizing – méthode expérimentée puis consolidée à partir des années 1930 aux États-Unis par l’activiste Saul Alinsky – permet aux citoyen.ne.s de s’organiser pour construire collectivement des revendications et agir sur leur environnement. Interpellation des élu.e.s pour rénover les écoles, lutte pour des conditions dignes de logement, mobilisation des citoyen.ne.s pour mettre fin aux facturations abusives et obtenir une gestion publique de l’eau,... Les membres de l’Alliance Citoyenne à Grenoble, Aubervilliers, Gennevilliers en France mènent des campagnes citoyennes pour changer les situations injustes. Quartier par quartier, ils s’organisent pour interpeler les institutions responsables et obtenir des améliorations concrètes. A l’occasion d’une formation organisée à Bruxelles ces 3 & 4 octobre, les organisateurs de l’Alliance partageront avec nous leurs expériences, stratégies et techniques de mobilisation des citoyen.ne.s qui leur ont permis d’engranger des victoires. En découvrant et discutant ces pratiques, nous pourrons réfléchir à la possibilité de s’inspirer des méthodes d’organisation d’alliances citoyennes (community organizing) dans le contexte bruxellois.
    Où ? Maison Maritime de Molenbeek Rue Vandenboogaerde 93 – 1080 Molenbeek-Saint-Jean Quand ? le 5 octobre 2017 de 19h à 21h00 Infos : magalie@periferia.be / 02 544 07 93 www.periferia.be Gratuit sur inscription
  • L’internet contestataire. Comme pratique d’émancipation Des médias alternatifs à la mobilisation numérique

    Proposé par : réseau DEL

    Le 5 octobre 2017

    16:00:00 - 18:00:00

    La première séance du cycle 2017-2018 des séminaires du réseau DEL aura lieu jeudi 5 octobre 2017 de 16h à 18h à Paris (IMI, salle Descartes). Cette séance sera l'occasion de discuter le texte de Paola Sedda (CIMEOS, Université de Bourgogne), comme initialement prévu lors de la séance (annulée) du 22 juin dernier : « L’internet contestataire. Comme pratique d’émancipation Des médias alternatifs à la mobilisation numérique  ». Les Cahiers du numérique n°4 vol. 11, 2015, 25-52 (www.cairn.info/revue-les-cahiers-du-numerique-2015-4-page-25.htm). La séance s'ouvrira par la discussion du texte par Erica Guevara (CEMTI, Université Paris VIII), suivie des réactions de l'auteure, puis d'une discussion avec les participants au séminaire. Les séminaires DEL sont organisés en partenariat par les laboratoires AGORA (Université Cergy-Pontoise), CEDITEC (UPEC), COSTECH (UTC) et ELICO (Université Lyon 2).   Informations pratiques L’accès aux séances est libre. Lieux des séminaires : Paris Institut du Management de l’Information (IMI) de l’Université de Technologie de Compiègne 62 Boulevard de Sébastopol 75003 PARIS Métro Etienne Marcel ou Réaumur (ligne 4) ; RER Châtelet-Les Halles (sortie Lescot)
  • Démocratie environnementale : une nouvelle ambition participative, de nouveaux droits pour les citoyens

    Proposé par : l'Institut de la concertation et de la participation citoyenne

    Le 12 octobre 2017

    18:00:00 - 21:00:00

    Démocratie environnementale : une nouvelle ambition participative, de nouveaux droits pour les citoyens

     Création d’un droit d’initiative citoyen, renforcement du rôle des garants, nouvelle procédure de concertation en amont des projets, extension des débats publics aux plans et programmes… La réforme de la participation du public de 2016 apporte des modifications importantes aux modalités du dialogue environnemental. Quels objectifs pour ces nouvelles règles démocratiques ? Quelle place pour les citoyens et les associations ? Quelles nouvelles obligations pour les porteurs de projet ? Quels impacts sur les projets en cours et à venir, notamment en région PACA ? Venez en discuter lors d’un moment convivial le 12 octobre à Marseille, pour mieux comprendre la réforme et échanger sur ses conséquences sur vos expériences au quotidien !
    De quoi s’agit-il ?  Les nouveaux textes réglementaires changent les obligations des autorités publiques et porteurs de projet et ouvrent de nouveaux droits pour le public. Ces changements soulèvent de nombreuses questions sur la mise en œuvre des dispositifs de concertation. Ces questions portent aussi bien sur des points juridiques et légaux que sur les objectifs démocratiques de la réforme. Pour que ces évolutions portent leurs fruits et que se développent les pratiques participatives, une montée en compétence des acteurs concernés est nécessaire.   Dans quel contexte ? La réforme de la démocratie environnementale a été menée en réponse à l'accentuation des conflits environnementaux en France (Sivens, Notre Dame des Landes...), Il en résulte deux ordonnances publiées en 2016, un décret d'application et enfin l'adoption d'une Charte de la participation du public Dans le cadre de la mise en place de cette réforme, l’Institut de la concertation et de la participation citoyenne souhaite participer à la diffusion et la mise en débat de ces nouveaux textes réglementaires et incitatifs.   Qui vais-je y rencontrer et qu’est-ce qu’on va faire ? Cet atelier s’adresse à des maîtres d’ouvrage, des associations, des fonctionnaires, des citoyens, des consultants… Après un premier temps de (re)découverte des textes et de leur genèse, des intervenants des différentes parties prenantes interviendront à l’occasion d’une table ronde pour évoquer leurs attentes et leurs visions des ordonnances et de la Charte. Un temps d’atelier en petit groupe vous permettra ensuite de d'évoquer les différents projets concernés, notamment les vôtres, et d’appréhender de façon concrète ce que ces nouveaux textes changent en pratique. La discussion se continuera de manière plus informelle autour d’un pot convivial.   Où cela se passe-t-il ? Vous nous retrouverez le 12 octobre, à Marseille, chez Make It Marseille (108 rue Breteuil 13006 Marseille), de 18h à 21h. Merci de vous inscrire en cliquant sur ce lien car les places sont limitées.
  • GEP Participer en intercommunalité

    Proposé par : l'Institut de la concertation et de la participation citoyenne

    Le 17 octobre 2017

    09:00:00 - 12:00:00

    L’Institut de la concertation et de la participation citoyenne lance une réflexion sur la place des citoyens dans les intercommunalités et les politiques de particpation . En effet, les réformes territoriales récentes ont accru les compétences accordées aux intercommunalités (métropoles, mais aussi intercommunalités plus grandes, pôle d'équilibre territorial), alors même que les élus de ces collectivités ne sont pas (pour l'instant) élus au suffrage universel direct. Comment ces nouveaux modes de gouvernance du territoire, qui exigent coopération et mutualisation des moyens, sont-ils compris par les citoyens ? Quelle pédagogie pour partager les enjeux des territoires et le passage du centre de gravité du pouvoir de la commune à l'intercommunalité ? Quelle place pour la co-construction des projets de territoire et des politiques publiques avec les habitants ? Comment penser des modalités de dialogue avec la société civile, organisée ou non, à cette échelle de territoire ? Comment mettre en démocratie la métropolisation et l'intercommunalité pour en réaliser le potentiel d'amélioration de la qualité de vie pour tous (mutualisation des moyens, équité territoriale, développement local, attractivité et rayonnement) et d'une transition sociale et écologique ?   L’Institut de la concertation et de la participation citoyenne vous donne rendez-vous le matin du 17 octobre 2017 à Superpublic de 9h à 12h (4 rue la Vacquerie, 75011 Paris – M° Voltaire / Charonne / P. Auguste) pour un groupe d’échange de pratiques qui traitera de ces questions. Pour s'inscrire c'est ici !
  • LES ASSISES DE LA DEMOCRATIE PARTICIPATIVE #2

    Proposé par : HAZEBROUCK

    Le 19 octobre 2017

    Toute la journée

    LES ASSISES DE LA DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE, QU’EST CE QUE C’EST ?

    Les Assises de la démocratie participative ont été organisées pour la première fois en octobre 2015 par la ville d’Hazebrouck. L’idée est née d’un intérêt particulier pour la participation des citoyens dans les prises de décisions politiques. En 2015, 220 participants – membres de collectivités, élus, techniciens, associations et entreprises – ont pu échanger et débattre sur la mise en place d’une démocratie participative. Pour aller au-delà d’un échange de connaissances, l’objectif des Assises de 2017 est d’amener les participants à se positionner en tant que créateur de démarches de démocratie participative. Nous souhaitons organiser cette journée sous forme de « workshop », dans lesquels des groupes seront amenés à penser collectivement à des outils permettant aux citoyens de s’impliquer dans leur ville.  

    AVEC QUI ?

    Cette journée s’adresse à tous les acteurs concernés par les questions de participation citoyenne dans leur profession ou leurs convictions. Sont invités les élus et techniciens des collectivités (Mairie, Département, Région, État), les associations, les entreprises,  les étudiants, les habitants d’Hazebrouck et des conseils citoyens aux alentours.
  • Émancipation et conflictualité sociale

    Proposé par : Institut des humanités de Paris

    Le 26 octobre 2017

    Toute la journée

    L’émancipation est un concept de plus en plus galvaudé dans les sciences sociales : sa présence croissante dans les manifestations scientifiques et dans le champ éditorial l’associe souvent aux pratiques de résistance des dominés, à la subversion des ordres normatifs, aux processus de subjectivation politique, à la construction d’un conflit perçant l’espace public. En raison de sa polysémie constitutive et de la multiplicité de ses usages, l’on peine toutefois à clarifier son assise empirique. À ce problème de flou conceptuel, qui nécessiterait en soi une réflexion sur les frontières et les limites du concept, s’en ajoute un autre : la plupart du temps les analyses sur les processus d’émancipation sont étroitement imbriquées à des théories préalables de l’émancipation ou à des idéologies émancipatrices, à leur tour supposant un engagement axiologique de la part du chercheur. Cette articulation entre le positif, le normatif et l’idéologique est rarement questionnée dans les travaux sur l’émancipation. Le but de ce séminaire est d’inaugurer une réflexion interdisciplinaire et critique sur « ce que s’émanciper veut dire » en sciences sociales afin  de clarifier les frontières du concept, les problèmes posés par son usage, les écueils normatifs qu’il suppose ;  de penser les usages contemporains du concept en relation à son archéologie, dans les sciences sociales, la psychanalyse, la philosophie, l’art et la littérature ;  de réfléchir au positionnement axiologique du chercheur souhaitant objectiver des processus d’émancipation, entre une « impossible » neutralité et les écueils d’un engagement militant ;  de définir un protocole critique adapté à la saisi des processus émancipatoires. Après-midi d’étude « Émancipation et démocratie » (Amphi Turing) Yves Sintomer (sociologue et politiste, Université Paris 8) : « L’espace public, entre organisation et émancipation ? » Albert Ogien (sociologue, CRNS-EHESS) et Sandra Laugier (philosophe, Université Paris 1) : « L’émancipation comme forme de vie » Julien Talpin (politiste, CNRS-Université Lille 2) : « L’émancipation des pauvres peut-elle faire l’économie de la démocratie ? Tensions créatrices au sein d’organisations communautaires américaines »
  • Concevoir, adapter, évaluer les dispositifs pour faciliter et étendre la participation des acteurs aux décisions

    Proposé par : Réseau Outils Pour Décider Ensemble

    Du 26 octobre 2017 au 27 octobre 2017

    Toute la journée

    Le réseau OPDE s’intéresse aux outils –au sens large- pour décider ensemble, en approfondissant divers aspects depuis la conception des outils jusqu’à la mobilisation des publics, lesquels tendent à se diversifier. Le «décider ensemble» est encore souvent limité aux parties prenantes institutionnelles et organisées. Or l’élargissement à des citoyens et à des collectifs de citoyens de plus en plus diversifiés interroge la fabrication des outils, les objectifs poursuivis, mais aussi les modalités de leur mise en œuvre. Accompagner prend alors un sens nouveau et de nouvelles figures apparaissent comme le « maïeuticien » par exemple et ses outils, dont le rôle « d’objet intermédiaire» est renforcé, permettant aussi de produire du sens dans les collectifs. La participation peut devenir le principal enjeu dans ces situations de décision élargies.
  • Deconstructing Participatory Climate Governance: Innovation or Business as Usual?

    Du 26 octobre 2017 au 27 octobre 2017

    Toute la journée

    The workshop is open to a broad variety of interpretations of the relationship between civil society/public participation and climate change governance, but we strongly encourage submissions on the following themes: - How is participatory climate governance approached differently across different policy areas or political contexts? What are the different ideologies, models, and interests behind the design and implementation of such participatory processes? - Which participatory techniques and strategies are the most common and the most ‘effective’ in advancing climate change mitigation, adaptation, and/or resilience policies? - What are the indicators and assessment criteria for participatory climate change governance and do they actually promote more equitable, durable, or inclusive outcomes? - What are the enabling factors and potential obstacles in promoting participatory climate governance within/across global, national, regional, and local levels?